Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dancing with fate (Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dancing with fate (Libre)   Dim 24 Juin - 20:26




Dancing with fate

tabitha & ?

uc.

« … et c’est là que j’ai avalé un Scrout à Pétard. TABI ! »

Je clignais des yeux deux fois avant de reporter mon attention sur ma camarade de chambre dont les sourcils froncés n’annonçaient rien de bon. Je m’étais perdue alors qu’elle racontait par le menu sa rencontre avec un spécialiste de magicozoologie pendant les vacances. Les bestioles, ça n’avait jamais vraiment été mon truc. En plus, pendant son petit discours, j’avais pu apercevoir l’un des rares sourires de Chester qui avait fait fondre mon petit cœur de jeune fille et puis il y avait eu le passage rapide de Tagel de l’équipe des Poufsouffles dans sa tenue de Quidditch. Alors oui, j’avouais humblement m’être perdue quelques instants. Enfin plutôt pendant dix minutes de son monologue.

« T’es vraiment pas possible. On t’a jamais dit que ça ne se faisait pas de fixer les garçons comme ça ? »

Je haussais les épaules, exaspérée par ma colocataire.

« Oh ça va… C’est pas comme s’ils se gênaient eux. Détends toi je fais rien de mal. »

C’est à ce moment là que je l’avais perdue. Elle était partie en furie Merlin sait ou, me laissant seule devant mon verre de jus de citrouille. Incroyable. Enfin je n’allais pas me laisser abattre pour si peu. Ce n’était pas sa première sortie fracassante et certainement pas la dernière. Je rejetais mes longs cheveux en arrière. Je me souvenais encore des commentaires de Madame Bibine qui estimait que le fait qu’ils descendent jusqu’au bas de mes reins était un danger sur un balai. Elle aurait bien voulu que je les coupe mais il en était hors de question. Je préférais les ramasser en un chignon très serré de danseuse, à mes risques et périls.

A présent seule, je me décidais à sortir mes cartes de ma poche. Elles me suivaient partout depuis que Madame Trelawney m’en avait fait cadeau. C’était un guide précieux. Je me concentrais, afin de laisser ma magie faire corps avec le jeu. Les plus sceptiques d’entre vous diront simplement que j’avais mélangé et coupé le jeu mais les praticiens de divination savent qu’ils y a bien plus que cela dans ce processus.

Ma première carte était celle du Jugement. Quelque chose allait semble-t-il venir perturber ma journée. Un évènement inattendu mais positif qui ouvrirait de nouvelles possibilités.

La seconde, la Roue de la Fortune. Une nouveauté, un drôle de hasard m’attendais. Une aventure totalement imprévue semblait être à l’ordre du jour. Dans ma vie millimétrée, ce n’était pas vraiment pour me rassurer mais en même temps, cela éveillait ma curiosité. J’étais sur le point de continuer mon tirage lorsque l’inconnu me tomba dessus, littéralement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Dim 1 Juil - 22:29




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

– Sarah, Sarah attend ! Tu sais pourquoi on dit que la masturbation rend sourd ?
– Tib, j’ai pas le temps pour tes conneries là.
– Parce qu’on est tout le temps en train d’écouter si personne n’arrive.


Balança le jeune Poufsouffle qui était en train de s’étouffer de rire. Ouais il avait cherché quelqu’un pour partager cette super plaisanterie depuis ce matin, et avait trouvé la personne idéale. La Grosse Sarah était en général assez drôle bien que sacrément conne aussi. Mais ce matin, elle n’était pas aussi fun que d’habitude. Elle n’avait pas le temps pour l’écouter et pour rire avec lui. Non mais quelle rabat-joie celle-là encore. Elle ne voulait pas perdre son temps avec lui parce qu’elle avait rendez-vous avec toutes ses stupides copines pour se rendre à Pré-Au-Lard et acheter des fringues, boire du thé et discuter entre filles. Le genre dont Tibus n’était clairement pas un grand fan. Il l’abandonna donc en plein milieu de la salle commune. Mais alors qu’il venait à peine de passer la porte, il se souvint qu’il allait avoir un entrainement de quidditch d’ici une bonne heure. Il entra à nouveau, fila dans son dortoir, et enfila sa tenue. Et une chose de faite. La prochaine était évidemment de se rendre à la Grande Salle pour manger. Car manger était l’une des activités favorites du jeune homme, et qu’il n’allait certainement pas sauter un repas. Et puis quoi encore.

Il y avait du monde, tout le monde semblait s’être retrouvé pour prendre son p’tit dej. Le poufsouffle fila directement à la table de sa maison, et posa ses fesses à côté d’un de ses potes, lui aussi batteur dans l’équipe. Les deux jeunes hommes entrèrent en pleine conversation sur leur prochain entrainement. Tibus s’empiffra. Avalant sa nourriture comme si on ne l’avait pas nourri depuis des semaines. Le temps que le jeune homme réussisse enfin à se rassasié, la grande salle s’était plutôt bien vidé. Tib attrapa sa batte qu’il avait évidemment emmenée avec lui, et demanda à l’un de ses potes de lui lancer une pomme pour s’entrainer. Oui Tibus avait souvent des idées plus idiotes les unes que les autres, et aujourd’hui, cela ne dérogeait pas à la règle. Tib s’éloigna de la table des poufsouffle, en se rapprochant dangereusement de celle des serdaigle, prêt à recevoir sa balle du jour. Celle-ci fut lancée. Il se précipita pour l’attraper, mais s’empêtra les pieds dans le banc appartenant aux Serdaigles. Essayant tant bien que mal de se rattraper pour ne pas tomber comme une merde sur le sol, il entraina une jeune fille, dans sa chute, par la même occasion. Oups. Puis bam, les deux se retrouvèrent sur le sol froid de la Grande Salle.

– Tain, j’suis con. J’tai pas fait mal, j’espère … mon corps est dur.

Balança-t-il tout en pouffant de rire. Oui son esprit mal tourné riait évidemment de cette fameuse phrase à double-sens. Enfin. Tibus se releva, aidant par la même occasion la jeune fille à se relever. Elle était plus jeune que lui, mais il la connaissait. Surtout pour avoir essayer de lui envoyer un cognard en pleine face pendant les matchs de quidditch qui se voyait affronter Serdaigle et Poufsouffle. Elle était plutôt bonne (dans tous les sens du terme d’ailleurs). Chang. C’était son nom de famille. Ca il était sûr de s’en souvenir. Et puis c’était surtout grâce au scandale de son premier match qu’il se souvenait de son nom. C’était la gamine que Rosa avait accusé de tricherie à cause de ses talents divinatoires et de sa chance de cocu pour attraper le vif d’or. Finalement Tib fit un signe de tête à son pote à l’autre bout de la Grande Salle avant de poser ses fesses à la table des Serdaigle.

– AIGHT. Tu joues aux cartes, la classe, Chang. Vas-y on le fait ensemble. Tu me tires les cartes, ou j’te tire ?

Et il pouffa. Qu’est-ce qu’il pouvait être drôle.

– Non sérieusement, tu veux pas vérif’ si j’ai mes chances avec Jess. T’sais la bombasse, blondes, yeux bleus, poitrine généreuse. J’la vois cette aprem’, je veux savoir si ça vaut le coup.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Lun 2 Juil - 19:59

[quote="Tabitha Chang"]



Dancing with fate

tabitha & Tibus & ?

uc.

Un instant j’étais tranquillement en train de tirer mes cartes m’annonçant que quelque chose d’imprévu allait m’arriver et l’instant d’après mon banc se mettait à trembler et tandis que je me retournais pour déterminer la source de cette perturbation, voilà que je me faisais attraper par deux bras puissants qui me firent glisser du banc et atterrir par terre. L’arrière de mon crâne entra en collision avec le sol de la Grande Salle me faisant voir trente-six chandelles et m’empêchant temporairement d’apprécier de me retrouver collée-serrée avec l’un des bellâtres de l’école.

« Aoutch. »

Ce n’est que lorsqu’il prit la parole que je reconnu Tibus Tagel, batteur des Poufsouffle. Il avait manqué de peu de me causer une commotion cérébrale avec un de ses cognards l’année passée. Je ne m’étais jamais trouvée aussi près d’un garçon avant. En omettant la douleur cuisante à l’arrière de mon crâne et le poids du garçon en question, ce n’était pas si désagréable. Sa réplique eu le don de me faire rire. J’avais bien compris le sous-entendu et décidait de m’amuser un peu à mon tour. Avec mes faux airs de petit ange, on s’étonnait souvent de découvrir que je pouvais aussi avoir l’esprit tordu. Et puis… Tout le château connaissait Tibus et sa poésie alors autant s’en amuser un peu.

« On dirait bien. Content de me voir ? »

Mon ton était mi sérieux mi moqueur tandis que je faisais en sorte de garder un visage impassible. Qu’il interprète donc cela à sa convenance, ce serait drôle dans tous les cas. Alors que mon agresseur se relevait, je tendis les bras en avant afin qu’il m’aide à me redresser. Que cette montagne de muscles serve à quelque chose ! Et puis ce n’était pas avec ma quarantaine de kilos tous mouillés que me redresser lui demanderait un effort. Alors que je reprenais ma place à table, ma surprise fut de taille de le voir s’installer à côté de moi. Qu’il ne reprenne pas directement ses activités était plutôt flatteur.

Mes yeux se plissèrent néanmoins à l’emploi de l’expression ‘jouer aux cartes’. Il voulait mourir ou quoi ? L’avenir n’était pas un jeu loin de là. Tenter d’en décrypter les nuances, c’était un art, un don qui n’était pas à la portée de tout le monde. Je ne m’amusais pas à tirer les cartes comme on joue aux bavboules. Ma furie retomba aussi rapidement qu’elle était venue quand je me rendis compte qu’il connaissait mon nom. Voilà qui était plus surprenant. Et puis il avait fini par utiliser le bon vocabulaire. Pour en faire une plaisanterie graveleuse, certes, mais c’était déjà quelque chose.

« Aussi tentante que soit la deuxième option, je ne résiste jamais à l’occasion de faire un tirage. »

Une chance que Réginald ai expédié son petit déjeuner ce matin. Je n’étais pas sûre que mon frère aurait approuvé ce genre de petit flirt sans conséquence. C’était plus amusant qu’autre chose, vraiment. Quand il m’expliqua ce qu’il voulait vraiment savoir, je ne pu m’empêcher d’éclater de rire.

« Ce n’est pas aussi précis que ça tu sais. Mais je peux essayer. Par contre, il faut que tu sois prêt à assumer la réponse. Les cartes ne nous disent pas toujours ce qu’on voudrait. »

Je rassemblais néanmoins mes cartes avant de les mélanger une première fois les imprégnant de ma magie. Puis je tendis le paquet à Tibus avant de poursuivre.

« Mélange les cartes en pensant bien à ce que tu veux savoir. C’est important alors ne te déconcentre pas sinon ça ne fonctionnera pas. Elles sont fragiles alors vas-y en douceur. »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Mar 3 Juil - 2:36




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

Tomber sur une fille accidentellement. Ce n’était pas le genre de chose qui arrivait souvent à Tibus, du moins pas au sens littéral du terme. Il préférait que les jeunes femmes lui tombent dans les bras plutôt que le contraire. Cet accident : résultat d’un jeu stupide inadéquat au mauvais endroit. Le poufsouffle était loin d’être un poids plume, et sa pauvre victime semblait bien être toute fine et frêle. Alors qu’il se releva aisément, il tendit une main à la serdaigle pour l’aider à se relever à son tour. Elle semblait un peu secouée par les évènements. Enfant bien élevé, il s’excusa, se justifiant derrière sa propre idiotie. Toujours fidèle à lui-même, le garçon de septième année ne pouvait s’empêcher de tout ramener à la drague à coup de petits commentaires plus ou moins subtil. Bien sûr, la petite était jeune, mais ça ne l’empêchait tout de même pas de s’amuser un peu avec elle, n’est-ce pas ? Il fallait perpétuer sa réputation de tombeur. Elle lui répondit d’un petit ton moqueur, ou sérieux, ou les deux, ce qui décrocha un sourire au poufsouffle. Elle avait un peu de répartie, ce qui l’amuserait surement au long de cette conversation. Elle lui demanda d’ailleurs s’il était content de la voir. Petit sourire en coin. Elle était drôle. Et elle semblait aussi rentrer dans son jeu. Etait-elle totalement innocente ou jouait-elle, elle aussi, au jeu des sous-entendus. Tibus ne saurait dire. En cinquième année, ses idées perverses étaient déjà bien imprégné en lui, mais était-ce la même chose chez la gente féminine ? Il n’allait pas se prendre la tête à réfléchir longtemps sur la question. Après tout, la réflexion n’était pas son passe-temps favori, il préférait rigoler, prendre tout au second degré et s’amuser avec les personnes qui avaient assez de cran pour rentrer dans son jeu.

– Pas mécontent j’dirais. J’aime bien croiser des mini-bombes de temps en temps.

Lança-t-il d’un ton joueur. Il l’aida finalement et enfin à se relever, avant de poser ses fesses sur le banc des serdaigle, à côté d’où elle se trouvait. Le poufsouffle remarqua alors le jeu de carte qui se trouvait être étalé sur la table. Intéressant. Visiblement, le jeu de carte de la demoiselle de cinquième année avait attiré sa curiosité. Mais surtout, il voyait là, l’occasion de faire une super blague, et super jeu de mot. Alors pourquoi s’en priver, n’est-ce pas ? Tibus fut surpris par la répartie de la jeune fille. Là, il n’avait pas rêvé, elle tentait de flirter avec lui. Le jeune homme sourit tandis qu’il scanna Chang de bas en haut, histoire de bien reluquer son corps. Pas mal. Peut-être pas encore tout a fait fini de se former ? Mais en tout cas, on ne pouvait pas enlever qu’elle avait du potentiel la gamine.

– Si la deuxième option t’intéresse, j’ferais un petit ménage dans mon emploi du temps. Juste un mot, et considère que c’est fait.

Répondit-il un sourire malicieux accroché sur ses lèvres. Oui Tibus et la drague, c’était une grande histoire d’amour. Son jeu favori. Et quand on le lançait sur le sujet, il fallait l’assumer après. Pour autant, Chang avait surement de la chance, il se montrait nettement moins lourd qu’avec d’autres filles. Surement parce qu’elle était plus jeune, surement sans aucunes expériences, et qu’il n’était pas non plus un connard à ce point. Ainsi, le poufsouffle expliqua à la jeune fille ce qu’il voulait vraiment savoir. Il avait un rencard avec une bombasse un peu plus tard dans la journée, et en savoir un peu plus sur le dénouement de ce fameux rendez-vous pourrait surement l’aider. Il espérait que la gamine allait voir du sexe, parce que clairement Tib n’avait pas la moindre envie de se déplacer pour jouer à la parlante et finir frustré. Mais la demoiselle le calma direct. Les cartes n’étaient pas aussi précises apparemment. Cependant, elle voulait tout de même bien faire un essai. Cool, c’était tout ce que demandait le jaune et noir après tout.

– J’veux juste un peu d’indications sur ce rencard que je sache à quoi m’en tenir, tu vois. Que j’m’excite pas pour rien, tu comprends !

*C’est surtout que si elle voit un râteau, tu vas pas y aller, c’est ça ?*

La petite attrapeuse des érudits attrapa ses cartes et commença à les mélanger puis lui tendit le paquet. Tibus attrapa donc cela, tout en attendant les instructions de son interlocutrice. Comme elle lui indiqua il mélangea les cartes et pensa à ce qu’il voulait savoir : « est-ce que je vais la baiser ? est-ce que je vais la sauter ? est-ce qu’elle va me laisser la peloter ? » Jamais on ne l’avait vu aussi concentré en dehors d’un cours. Quand il eut finit, il tendit à nouveau le paquet à la jeune fille, les yeux pleins d’espoirs, comme s’il pouvait déjà imaginer ses mains tenir les seins de cette fameuse Jess.

– Allez princesse, fais-moi rêver !

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Jeu 5 Juil - 0:26




Dancing with fate

tabitha & Tibus & ?

uc.

Une mini bombe ? On ne m’avait jamais appelé comme ça. C’était plutôt flatteur en fait. J’avais déjà entendu plus graveleux de la bouche de Tibus dans les couloirs. En fait, il était même plutôt soft avec moi ce que j’appréciais. En fait, c’était la première fois qu’on me complimentait sur mon physique autrement qu’à coup d’adjectifs qui pouvait tout aussi bien correspondre à un animal en peluche du genre ‘mignonne’ et ‘adorable’. Alors forcément, ça me mettait dans de bonne dispositions à son égard. C’est pour ça que j’avais décidé de vraiment rentrer dans son jeu. Et apparemment, ça l’avait un peu surpris. Résultat, il me reluquait sans vergogne. Et bah voilà ! Ma camarade de chambre pouvait bien raler autant qu’elle voulait, Tibus venait de me donner raison. Si je l’avais reluqué de loin un peu plus tôt, lui non plus ne se gênait pas pour le faire. Et juste sous mon nez en plus. Enfin, c’était un personnage, il n’y avait pas de quoi s’en formaliser. J’eu un franc sourire face à sa remarque suivante. J’avais beau le trouver physiquement attrayant et plutôt sympathique, je n’en étais pas encore rendue à envoyer valser mon uniforme au premier creux venu dans nos emploi du temps respectifs. Pourtant taquine, je me contentais d’en rire et de répondre d’un :

« J’y penserai. »

Mais j’avais beau jouer le jeu, ce n’était que des paroles. Qu’il esquisse le moindre geste pour mettre en action ses techniques de drague et je filerai à l’anglaise. Mais je sentais bien qu’il n’en avait pas l’intention et mes impressions me trompaient rarement. En fait, ce qu’il voulait vraiment, c’était un tirage. Tiens, tiens, c’est fou comme ce qui faisait qu’on ricanait sur mon compte dans les couloirs me rendait également intéressante lorsqu’on avait une question existentielle. Mes camarades et leur deux poids deux mesures… Mais à moins de réellement détester la personne, je ne refusais jamais, persuadée que mon don impliquait une certaine responsabilité. C’est donc avec la plus grande concentration du monde que je l’observais battre les cartes avant de me les restituer. Je les tapotais du bout de ma baguette en noyer noir avant de couper le jeu de ma main gauche, concentrée. Cela demandait toujours une plus grande maîtrise de lire l’avenir de quelqu’un d’autre. Au départ, le tirage était limpide mais les cartes suivantes vinrent brouiller les pistes et firent se froncer mes sourcils.

« Wow… Et bien ça c’est bizarre. Ce tirage est très contradictoire. »

Fixant Tibus de mes yeux d’obsidienne, je complétais mon tirage de cartes d’une lecture à vue des ondes, des impressions qu’il me donnait. Ce qui ne vint que confirmer une partie du tirage. Danger, il y avait danger.

« Ca a l’air de plutôt bien partir. Je vois de la réussite dans ton projet mais… Cette carte là, elle représente un élément perturbateur. De la violence. Quelque chose en lien avec le relationnel de la demoiselle qui me donne une impression de danger. »

Je réfléchissais quelques instants, la tête penchée sur le côté.

« Ta Jess… T’es vraiment sûr qu’elle est célibataire et que tu risques pas de te retrouver avec un copain jaloux à gérer ? »

Parce que tel que se présentait ma lecture de carte cela restait encore la solution la plus logique. Encore que parfois les cartes réservaient de drôles de surprises et ne s’interprétaient pas si facilement.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Jeu 5 Juil - 15:52




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

La jeune demoiselle devenait de moins en moins invisible aux yeux du poufsouffle de septième année. Il faut dire que la petite Tabitha était plutôt intéressante. Premièrement elle possédait un don pour lire l’avenir, du moins, c’était ce que les rumeurs de l’école racontaient. Et deuxièmement, elle était joueuse, et se risquait à rentrer dans le jeu des sous-entendus avec Tibus. Il ne fallait pas lancer le jeune homme sur le sujet, car s’il y avait bien une activité qu’il aimait : c’était bien la drague et les joutes verbales. La petite serdaigle semblait être une bonne partenaire pour le coup. Pour autant, il semblait beaucoup moins cru et vulgaire que ce dont il était capable en réalité. Peut-être était-ce l’âge de son interlocutrice qui faisait cela. Après tout, il n’était pas seulement qu’un coureur de jupon qui voulait sauter sur chaque fille qui lui faisait un sourire. Il lui fit comprendre en rigolant qu’il ne suffisait qu’un seul mot de sa part pour qu’il fasse un peu de ménage dans son emploi du temps pour lui faire de la place. Si elle jouait le jeu, Tibus comprit néanmoins que ce petit jeu n’irait sans doute jamais au-delà des paroles. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela ne semblait pas l’ennuyer tant que cela. Mais maintenant qu’il avait bien rigolé avec la demoiselle, ils allaient devoir passer aux choses sérieuses. Surtout que Tib avait remarqué le jeu de cartes de la serdaigle étalé sur la table. Il avait dans l’esprit l’idée de faire appel aux pouvoirs de Chang pour l’aider à y voir plus clair pour son rencard qui aurait lieu un peu plus tard dans l’après-midi. Le poufsouffle avait décidément un planning chargé entre les entrainements de quidditch et les plans filles. Il posa donc sa question, et lui fit donc comprendre ce qu’il attendait d’elle désormais.

Tibus observa tranquillement sa cadette, tout en essayant de rester le plus concentré possible. S’il y avait bien un moment, où il ne fallait pas faire l’idiot, c’était maintenant. Il lui obéit sans rechigner, et sans poser de questions, en mélangeant les fameuses cartes tout en pensant aux questions qu’il avait en tête. Bien sûr, il n’y avait qu’une seule chose qu’il voulait savoir au final : s’il allait réussir à conclure avec Jess ce soir. Clairement s’il se déplaçait et qu’il prenait de son temps et de son énergie pour « lui faire la cours », il n’avait pas envie de finir bredouille avec un refus de la part de la jeune femme d’aller plus loin. Alors que Tab venait de reprendre les cartes, Tibus la fixa, attendant son verdict avec plus ou moins de patience. Il voulait essayer de deviner par lui-même, mais pour lui aucune des cartes n’avaient réellement de sens. Au bout d’un moment, la serdaigle brisa le silence en dévoilant ses premières impressions.

– Hein ?

Non il ne comprenait pas ce qui se passait juste à côté de lui, et les premières paroles de sa camarade ne l’avait pas réellement éclairé. Contradictoire ? Cela voulait-il dire bien ou au contraire que quelque chose allait mal se passer ? Elle continua un petit peu, puis prit enfin la peine d’expliquer à un Tibus hébété ce que les cartes venaient de lui dire. Un bon départ, de la réussite mais quelque chose allait venir le perturber ? What ? Si Tibus avait un rencard, la dernière chose qu’il avait envie c’était de la violence … ou du moins pas au sens littéral du terme. Mais ce que lui disait Tab l’inquiétait légèrement. D’ailleurs, elle continua de réfléchir, puis lui posa une question, qui éclaira légèrement la petite tête blonde.

– Tu m’ferais presque peur mini-sorcière. J’crois que la Jess a un mec par intermittence. C’est censé être fini en ce moment, j’crois. Après j’m’en fous, c’est pas le label ‘en couple’ qui me gêne mais … Fin’ si on s’attaque à mon visage, c’est un peu moins cool déjà. Tu crois que je devrais annuler le plan ?

Demanda le jeune homme. Oui au fond, qu’une fille soit en couple avec un mec, il s’en foutait royalement. Après tout, tant que lui était célibataire, il faisait ce qu’il voulait, c’était aux meufs en couple de se mettre des limites. Mais loin d’être courageux, il n’avait pas réellement envie de se faire casser la gueule.

– OH, j’ai une autre question !

Déclara le jeune homme comme s’il venait d’avoir une lueur d’intelligence, et une idée de génie. Tant qu’il était avec la diseuse de bonne aventure, il fallait bien en profiter un petit peu, n’est-ce pas. Il se rapprocha d’elle, comme pour lui dire un secret. Il mit une main devant ses lèvres pour qu’aucun petit indiscret ne puisse lire sur ses lèvres puis murmura à l’oreille de la jeune serdaigle :

– Tu veux pas vérif’ vite fait si Juju va arrêter de se la jouer princesse et enfin recoucher avec moi ?

*Non mais quel idiot.*


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Lun 27 Aoû - 22:10




Dancing with fate

tabitha & Tibus & ?

uc.

Tibus n'était pas un client facile. Prédire l'évolution des relations n'était pas facile. La Divination n'était pas une science mais un art. Les lignes ténues du futur étaient en perpétuel mouvement et rien n'était plus mouvant que les relations amoureuses. Il suffisait d'une simple perturbation, un simple battement d'aile de papillon pour que tout change du tout au tout. Je pouvais lui donner la vérité de l'instant voir extrapoler un peu mais ma réponse ne pourrait jamais être ferme et tranchée. C'était pour ça que les gens nous traitaient de charlatans. Ils ne comprenaient pas la difficulté de cet exercice. Je n'en savais rien s'il valait mieux qu'il annule ou pas. Je n'étais pas un panneau de signalisation des directions de la vie par Morgane !

« Ça je ne peux pas le décider pour toi. Si je te disais quoi faire, ça fausserait le destin. C'est un art compliqué tu sais. »

Je lui lançais un petit regard perçant. Tâchant de déchiffrer son langage corporelle. La lecture a vue était presque aussi importante que les cartes car, pour les interpréter, l'état d'esprit du sujet était capital. Je n'étais pas prophétesse. Pas de transe ou de babillage incompréhensible pour moi. Je devais interpréter les cartes, les rêves et les lignes de la main. Ces derniers temps, je m'intéressais également aux plus grands desseins en m'intéressant aux astres. J'avais lu que c'était ainsi que les Centaures avaient vent des grands bouleversements à venir. Je rêvais d'en rencontrer un pour qu'il m'apprenne ces pratiques ancestrales !

L’exclamation de Tibus me fit sursauter. Il avait l'air aussi excité qu'un enfant devant un magasin de bonbons ce qui ne me disait rien qui vaille. Je crois que je préférais quand il flirtait en fait. J'éclatais franchement de rire face à sa question.

« Alors là, pas besoin de divination pour te dire que c'est mal barré. A moins que tu deviennes subitement exclusif. »

Je réfléchissais néanmoins à l façon dont je pourrais répondre à sa question. Elle ne le concernait qu'indirectement donc il aurait fallu que Judith fasse directement le tirage. La lecture à vue ne me serait pas non plus utile.

« Tu aurais un objet lui appartenant pour que je puisse faire un tirage ? »
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Mar 4 Sep - 2:37




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

Si Tibus avait toujours été très nul en cours de divination, (ouais avec un piètre comme note aux buses, il s’est fait gentiment remercié de ce cours) il était tout de même très intéressé par la matière, ou du moins par ceux qui était capable de la comprendre et de lui donner un petit coup de pouce. Alors quand il avait vu la petite Chang, il n’avait pas pu s’empêcher de lui demander quelques informations, qu’il pensait pouvoir lui être utile. Premièrement, il voulait évidemment savoir s’il y avait moyen de marquer un but avec Jess, la meuf avec qui il avait rencard un peu plus tard dans la journée. Parce que cette meuf était ultra bonne. Bien qu’un peu conne. Et le seul moyen pour lequel Tib se bouge les fesses pour aller la voir, c’était s’il y avait du sexe à la clé. Sinon pas question de faire le moindre effort. Fallait pas non plus qu’il se mette à perdre son temps. Non mais. Sauf que même si Tab’ était un peu utile, ce n’était jamais assez pour Tibus, qui avait pleins de questions en tête. Devait-il annuler son entrevue avec la jeune femme ou non ? Oui c’était ce qu’il voulait savoir le petit. Mais la demoiselle lui fit comprendre qu’elle ne pouvait pas prendre la décision pour lui, sinon ça fausserait le destin. Hein ? Tain’ il y comprenait vraiment rien. Pouvoir baiser ou non, telle était la question.

– Mouais, tu m’aides pas des masses, t’sais. J’y ai jamais rien compris à ces trucs de toute façon. J’vais lui demander directement si elle veut me suc– Mmmh, ouais ça ira plus vite.

Oups le langage. Bon il s’était rattrapé à temps, non ? Ouais la pauvre, elle était encore jeune quand même, elle avait peut être pas besoin d’entendre des milliers d’atrocités de la bouche du septième année. Bon, il ne réussirait sans doute pas à ravaler toute sa vulgarité. Parce qu’après tout, cela faisait grandement parti de son vocabulaire. Le garçon se perdit quelques instants dans ses pensées. Puis, il eut l’idée de génie. Oui il avait encore une question qu’il voulait poser à l’apprenti médium. Et cela concernait bien une personne. Judith, évidemment. Qui d’autre ? Il voulait se renseigner sur ses possibilités de la remettre dans son lit dans un futur proche. Oui il ne lâchait pas l’affaire. Peut-être qu’elle finirait par lui céder, non ? La gamine commença à rire après sa question. Tibus fronça les sourcils. Faut pas se foutre de lui quand même, c’est pas si con comme question, si ? Et elle lui répondit que même sans les cartes, elle pouvait deviner que c’était mal barré. AH. Visiblement les nouvelles allaient assez vite dans cette école.

– Exclu quoi ? dit-il en riant, Non mais tu peux rigoler, mais je suis sûre qu’elle va finalement se rendre compte que ma baguette est la seule qui puisse lui donner un plaisir intense. Elle reviendra vite, t’inquiète. Fin’, si les cartes pouvaient le confirmer, ça serait cool aussi.

Finit le garçon. Un peu trop d’assurance peut-être ? Ou du moins en apparence. En soit, il n’était pas si sûr que cela que la demoiselle avait ravaler sa fierté pour retomber dans ses bras. Et comme lui était trop fier pour montrer qu’il n’était pas qu’un robot sans cœur … Cela s’annonçait assez compliqué. Tab lui demanda finalement s’il n’avait pas un objet pour qu’il puisse lui faire un tirage. Tibus sembla hésiter un moment, comme s’il avait un débat intérieur avec lui-même. Puis il sortit ce qui semblait être son portefeuille. Il plongea ensuite son regard dans celui de la serdaigle.

– Si tu balances à qui que ce soit que j’ai ça … Sérieux mini-bombe, ouvre pas ta bouche.

Dit le garçon, avant de sortir une petite photo de son ex de son portefeuille, il la tend à Tab, tout en regardant autour de lui comme si quelqu’un allait les surprendre.

– Ca peut marcher avec ça ?



code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Jeu 11 Oct - 15:32




Dancing with fate

tabitha & Tibus & ?

uc.

Le problème avec la plupart des gens, c'est que lorsqu'ils venaient me trouver pour me poser une question, ils attendaient à une réponse trancher. Oui ou non. Blanc ou noir. Seulement voilà, la Divination ça ne marchait pas comme ça. Seules les prophéties étaient immuables et rares étaient ceux qui possédait ce don particulier. De mon côté, je servait de vaisseau aux énergies, de la même façon que les cartes ou les pendules. L'art divinatoire était vaste et complexe, sujet à beaucoup d'interprétation. Même l'arithmancie, qui se voulait plus mathématique avait sa part de hasard. Car, si la numérologie nous apprenait des choses, elle n'allait pas jusqu'à dire quand ces événements se produiraient. En somme, mon don ne m'offrait pas une vaste carte m'indiquant exactement tout ce qui allait se passer. Au mieux, il me donnait des directions. Si les personnes à qui je les donnais se perdaient en cour de route, je ne pouvais rien y faire.

« En fait, il faut que tu vois la Divination comme une boussole. Je peux te donner des directions mais ce ne sera jamais une véritable carte. C'est toute la différence avec une prophétesse. Mais tu sais, tu seras pas forcément plus fixé en lui demandant directement. Elle peut dire que non et finir par le faire ou te dire oui et se défiler. Au final, dans tous les cas, ce sera sa décision. »

Parce que Monsieur le Don Juan pouvait croire ce qu'il voulait mais, s'il en était à me demander comment allait finir sa soire, c'est que c'était définitivement la fille qui avait le pouvoir dans cette affaire. Quand bien même il n'en avait pas pleinement conscience. Tibus et son appendice... tout un poème.

Mis, très vite, la conversation dévia vers la maison Vert et Argent ou, plus précisément, sur une de ses représentantes. C'était dingue ça ! Elles alimentaient les fantasmes de tous les garçins de Poudlard ou quoi ces vipères ? J'avais plus de questions sur leur compte que sur les sujets d'examen !

En tout cas, les sous entendus de Tibus avaient le don de me faire rire. Je me laissais franchement aller face au 'ma baguette est la seule qui puisse lui donner un plaisir intense'.

« Prétentieux ! »

Oh, c'était pour rire bien sur alors j'agrémentais le tout d'un léger clin d'oeil. Au fond, le beau parleur de Poufsouffle était plutôt inoffensif.

Suite à ma demande, il finit par me tendre une photo de la jolie rouquine. Bon, ce n'était pas ce qui me permettrait de faire le tirage le plus précis mais mes cartes étaient le seul instrument que j'avais à porter de main. Ca, et mon matériel d'arithmancie mais vu la question, il ne me serait pas d'une grande aide.

« Quelque chose lui appartenant comme un bijou, un vêtement ou quelque chose dans le genre m'aurait permis d'être plus précise mais je vais tenter. Je ne promets rien. »

Posant la photo sous le paquet, je posais mes mains au dessus le temps de me concentrer. Je mélangeais et coupait ensuite le paquet de cartes avant de procéder au tirage. Ce que je découvrit me fit froncer les sourcils et grimacer avant de me tourner vers Tibus. Ce que j'avais sous les yeux ne répondait pas vraiment à sa question mais serait peut être un peu alarmant pour lui.

« Heu... je ne sais pas vraiment si ça va t'aider mais... Avec l'Empereur là, je vois des obligations. Quelque chose en lien avec l'autorité. Ca englobe tout le tirage comme une présence angoissante tu vois ? Et cette carte là, ça représente un grand changement comme... un mariage ? Mais rien de tout cela n'est heureux. Rien du tout. Et à côté de ça, il y a l'arcane sans nom qui fausse le tout. Cette carte, elle est à l'emplacement de ta place par rapport au tirage. En gros... tes actes... tout ce que tu vas faire peut influencer tout le reste. Je suis désolée, ça n'a pas vraiment de rapport avec ta question mais... c'est tout ce que j'ai pu tirer de la photo. »

Je fronçais les sourcils. J'étais perturbée. Les tirages différés ce n'était pas mon fort. C'était plus simple quand la personne mélangeait elle même son jeu. Là, j'avais l'impression de trahir une fille à qui je n'avais presque jamais parler et ça ne me plaisait pas.

« Ecoute, ça me met un peu mal à l'aise tout ça. Je suis pas sûre que ce soit mes affaires. »

C'était bien une première que je ne veuille pas me retrouver aux premier rang d'un petit scandale. Mais le frisson caractéristique qui me remontait le long de ma colonne vertébrale ne trompait pas. Ce n'était définitivement pas mes affaires.
(c) DΛNDELION
@Tibus T. Tagel
@Nuala O'Leary Si jamais tu veux nous rejoindre, c'est sans soucis ^^
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Jeu 29 Nov - 5:06




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

Bon. Tibus avait sauté sur Tabitha en plein milieu de la Grande Salle pour qu’elle lui lise son avenir. Bon Tibus n’y connaissait vraiment rien à tout ça et se foutait clairement de comment ça marchait, il voulait simplement des réponses à ses questions et peut être même des conseils. Très vite, le garçon avait demandé des indic’ sur son date prochain avec une certaine Jessica, connue pour être assez chaude. Il voulait savoir s’il y avait moyen de coucher avec elle. Clairement il ne recherchait que ça, et il était hors de question de perdre son temps s’il se retrouvait bredouille. La gamine était quand même douée. Elle pourrait même lui faire peur en vrai. Elle avait quand même vu les problèmes dans ses cartes. Et il était vrai que la fameuse Jess avait quand même un mec par intermittence. Le but de Tibou était de ne pas se faire refaire la face aussi. Alors il lui demanda encore conseil. Selon Tab, devait-il abandonner le plan ? La nexter et passer direct à la prochaine ? Tout ça pour dire qu’elle ne l’aidait pas franchement. En fait, au fur et à mesure de la conversation il avait l’impression d’avoir encore plus de questions. Pfiouuuu c’est compliqué ces histoires, pas étonnant qu’il n’ait jamais eu envie de faire attention en cours de divination.

Miss « Je vois le futur » essaya donc de lui expliquer l’art de la divination. Apparemment il fallait qu’il compare ça à une boussole. What the fuck ? Tibus ne savait même pas ce qu’était une boussole, donc bon clairement elle l’avait déjà perdu la petite. Elle parla pendant un bon moment, pour en venir à la conclusion qu’à la fin c’est lui qui choisi. Mmmmh, quelle perte de temps quand même.

– C’est chelou, j’y comprends rien. Mais du coup ça sert a quoi de lire l’avenir, si y’a rien de clair ?

Demande-t-il. Et pour une fois c’est une réelle question. Comme un gamin de 5 ans qui demanderait à ses parents la logique de la vie. Si elle ne savait rien au final, ne perdait-elle pas son temps et son énergie à jouer aux cartes. BALEC, au pire elle est bonne quand même. Tibus changea finalement vite de sujet puisqu’il avait quelque chose d’autre en tête. Une question sur son ex … évidemment. Il lui donna une photo qu’il gardait dans son portefeuille. Personne ne devait savoir qu’il avait juju dans son porte-monnaie sinon ce serait grave la honte pour lui. Faudrait pas que quelqu’un commence à s’imager des choses … Tibus regarda avec insistance la petite alors qu’elle était très concentrée, essayant de trouver un sens à la question de Tib. Et quand elle ouvrit la bouche, le jeune homme se concentra … Plus que dans n’importe quel cours cette semaine.

Un changement ? Un mariage ? Putain elle est douée la gamin. Judith lui avait parlé de ce mariage arrangé quelques jours auparavant. Bon et à la fin … encore une fois, le flou total. Tout allait dépendre de lui et de ses actes.

– Haaaaaaa. Quoi comme acte ? Qu’est-ce que je suis censé faire ? Le mariage va aller jusqu’au bout ? Elle me veut moi ? Haaaaaaaaaaaaaa mais comment tu fais pour pas devenir folle avec tous ces trucs.

Donc elle répondait à moitié à sa question pour lui en faire poser dix milles. Tibus était encore plus paumé que quand il s’était pointé à sa table. Non franchement qu’allait-il bien pouvoir faire. Tab, en revanche, semblait en avoir fini. Elle était en train de faire un pas en arrière en lui faisant comprendre qu’elle ne voulait pas se mêler de tout ça.

– Babe sois cool. J’ai besoin de toi.


Dit-il, avec ce qui semblait être une voix sincère. C’était presque déroutant d’entendre cette voix, lui Tibus qui avait l’habitude de prendre tout à la rigolade.


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Tabitha Chang
5ème année
avatar

Date d'inscription : 20/06/2018
Messages : 84
Points : 106
Activités : Attrapeuse de l'équipe de Quidditch et voyante non officielle de Poudlard

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■
Empathie
Savoir■■■■
Ruse
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Ven 30 Nov - 21:46




Dancing with fate

tabitha & Tibus & ?

uc.

Ralala l'éternelle question qui me hantait depuis le début de ma scolarité. L'agacement dans le regard de mes camarades quand je leur annonçais que non, je ne pouvais pas leur dire avec certitude si bidule était amoureux ou s'ils pouvaient arrêter de réviser pour leurs examens. Ils ne comprenaient pas que si certaines choses étaient immuables, des points par lesquels ils passeraient forcément à un moment ou à un autre, l'avenir était fait de multiples croisée des chemins. On croisait ceux d'autres personnes qui modifiaient le chemin, on prenait une décision pour nous éloigner de ce chemin de vie et y revenir plus tard. Certaines choses étaient tracées mais pas tout. L'avenir changeait même parfois. Tout le monde n'était pas enfant d'une prophétie. Certains destins étaient invariablement flous. Et parfois, une seule décision, un seul choix, pouvait le changer du tout au tout. Un certain garçon à la cicatrice en forme d'éclair le découvrirait un jour. Ces vies entortillées, ces moments charnières, c'était difficile de l'expliquer. Il y avait des choses que je ressentais et sur lesquelles j'étais incapable de poser des mots. J'essayais néanmoins.

« C'est plus ou moins clair selon la question. Je peux assez facilement dire que quelque chose va t'arriver aujourd'hui, avoir un impression générale. Savoir si c'est bon ou mauvais. Parfois, si ce sont des gens proches de moi, c'est plus facile. Si je fais mes propres tirages, c'est plus clair aussi. Et puis il y a différentes formes de divination. La cartomancie pour une réponse à une question précise. L'arithmancie pour un chemin de vie plus global. Les feuilles de thé, les boules de cristal... Les astres aussi mais c'est plutôt un truc de centaure. »

Je secouais la tête, j'avais tendance à m'emporter sur le sujet. C'était excitant la divination et j'adorais ça. J'aurais aimé que plus de gens comprennent cette matière.

« Pratiquer la divination, c'est un peu comme te trouver dans une grotte très sombre et lancer le sort Lumos. Ca te permet de mieux voir devant toi, voir ce qu'il y a sous tes pieds alors que tu ne verrais rien sans mais tu ne peux pas savoir ce qu'il y a au bout du tunnel, ni ce qui peut arriver dans ton dos et modifier ta trajectoire. »

Un sourire taquin apparu sur mes lèvres tandis que je reprenais la parole, baissant la voix comme s'il s'agissait d'une confidence.

« Et puis, c'est plutôt excitant. De savoir, même de façon limitée, que quelque chose va se passer avant les autres. Même si je ne sais pas quoi exactement. »

Mais les méandres de la divination et de ses branches n'était pas ce qui intéressait Tibus. Ses préoccupation étaient plus primales et se localisaient pour la plupart au niveau de sa braguette et de ce qui se cachait derrière. Je n'allais pas l'en blâmer, ce genre de pensées parasitaient bien trop souvent mon cerveau ces derniers temps.

Tibus semblait réellement perturbée par ma lecture de carte et je supposais que j'avais touché juste en parlant de mariage. Rangeant mes cartes et plantant mes yeux sombres dans ceux de Tibus, je me fis plus sérieuse.

« Écoute, là, ça n'a rien à voir avec de la divination mais... Vu ce que je sais de votre relation – et c'est pas comme si tout Poudlard n'était pas au courant de vos histoires – tu es à la croisée des chemins. Judith, c'est une fille forte, sexy et qui sait ce qu'elle veut. Elle est sortie avec toi donc c'est que tu lui plais. Le truc, c'est que c'est pas le genre à accepter d'être une parmi d'autres. Là, maintenant, il faut que tu te décides. Soit elle vaut la peine de ne plus toucher les autres filles. Soit il faut la laisser trouver quelqu'un pour qui elle sera la Seule. »

Je tapotais sa main en un geste compatissant car je savais bien que ce n'était pas ce que Tibus voulait entendre.

« Je sais bien que c'est pas vraiment l'info que tu voulais, mais tourner autour de la vérité c'est pas mon truc. Ne m'en veux pas. Il faut juste que tu décides si tu veux qu'elle soit à toi pour une nuit ou pour la vie. »
(c) DΛNDELION
@Tibus T. Tagel
@Judith Yaxley please coeur
Revenir en haut Aller en bas

Tibus T. Tagel
7ème année
avatar

Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 137
Points : 455
Crédits : cranberry
Activités : Batteur de l'équipe de Poufsouffle, drageur compulsif de l'école, et garde du corps personnel de Judith Yaxley contre les âmes pleines d'hormones de l'école.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t138-i-m-britney-bitch-tib
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t152-i-m-britney-bitch-ti
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Sam 1 Déc - 22:16




Balance mon futur.

- Tibus Tagel  -


Moi je n’ai confiance qu’en mon manche et ma parole... l’une est de fer et l’autre d’acier !

Tibus n’avait jamais été réellement doué dans tout ce qui était les arts de la divination. Il avait pris l’option en troisième année mais rien n’y faisait, il avait toujours eu des notes pourries. Quand il regardait dans une boule de cristal, il ne voyait que son reflet. Quand il tirait les cartes, ça lui donnait envie de jouer. Mais Tab n’était pas comme lui pour le coup. Au contraire, elle était douée dans la matière et en plus de cela, la demoiselle avait même un don pour la divination. Tibus aimait prendre des raccourcis quand il le pouvait, alors quand il avait vu mini-bombe dans la grande salle, il n’avait pas pu résister à l’idée d’aller squatter pour qu’elle réponde à quelques questions. Parce qu’il voulait avoir une assurance de pouvoir avoir un peu de sexe cette après-midi avec son rencard. Tab allait peut-être lui être utile. Du moins c’était ce qu’il pensait quand il était venu la trouver. Mais plus elle essayait de lui expliquer, moins il comprenait. Alors qu’il s’attendait à avoir une réponse cash en mode oui tu vas la baiser ou non c’est mort … ce ne fut absolument pas le cas. En effet, apparemment tout était flou dans la lecture de l’avenir. La jeune femme pouvait donc avoir quelques pistes mais elle ne pouvait pas répondre concrètement à toutes ses interrogations. Tain c’est con quand même. Le garçon finit par lui demander à quoi ça servait de lire l’avenir si rien n’était jamais clair ? Ce n’était pas une totale perte de temps de faire ça ? Si Tibus était connue pour ne s’intéresser à rien, la serdaigle avait tout de même piqué sa curiosité puisque pour une fois il était réellement attentif et attendait avec impatience la réponse à cette question. Mini-bombe fit de son mieux pour lui répondre. Elle pouvait donc ressentir les choses. Elle ressentait que quelque chose allait se passer pour lui-même si elle ne pouvait pas complètement mettre de mots dessus. Elle lui expliqua néanmoins qu’il était plus facile pour elle de se tirer les cartes pour elle-même ou pour des personnes dont elle était vraiment proche. Donc s’il voulait des réponses plus claires, il fallait qu’il se rapproche d’elle ? Ca pouvait très vite s’arranger cette histoire. Ensuite elle lui expliqua les différentes manières de lire l’avenir : la boule de cristal, les cartes, l’arithmancie.

– Tu sais, tu devrais remplacer cette vieille folle de Trelawney, je suis sûre que j’aurais grave mieux compris la divination si je t’avais eu en prof. Si tu captes mieux l’avenir de tes potes, faut que tu traines plus avec moi mini-bombe. Tu pourrais m’instruire, et en échange je te dévergonderais un peu pour faire ressortir la sauvage qui est en toi.

Annonça le garçon avec un petit sourire en coin, le tout accompagné d’un petit clin d’œil. Il aimait bien la taquiner. Et puis elle était quand même ultra cool pour une Serdaigle. Cependant, la proposition était sérieuse. Ca pourrait être cool pour lui de trainer un peu plus avec cette fille, surtout si elle pouvait lui en apprendre sur son avenir par la même occas. Elle continua un peu sur son explication et compara la divination à une grotte, ce qui fit le garçon pouffé de rire (PENSEES SUPRIME POUR NE PAS CHOQUER LES ENFANTS). Elle le faisait rire. Et sa dernière phrase encore plus. Le jeune homme vit un petit sourire apparaitre sur ses lèvres.

– Ouais t’as raison, c’est quand même excitant de s’imaginer qui va se passer un truc. J’aime bien le petit frisson de l’inconnu.

Bon en soit, ce qui allait surement se passer pour Tibus c’était qu’il risquait de se recevoir un poing dans la figure pour draguer une meuf en couple. Mais bon, c’était pas plus mal qu’il continue de rêver un peu, n’est-ce pas ?

Bon les questions avaient changés, et désormais le sujet principal de la conversation était Judith. Tibus voulait savoir s’il avait une chance de recoucher avec elle dans les plus brefs délais. Bah ouais et alors ? Tab était quand même hyper forte puisqu’elle avait vu une histoire de mariage. Tout ça rentrait bien dans la tête de Tibus et il commençait une nouvelle fois à être totalement paumé. Pleins de questions arrivaient en même temps dans sa tête. Si bien qu’il ne savait plus quoi faire ou quoi penser. Il fallait vraiment qu’elle l’aide à voir plus clair pour le coup. Tab commença donc à lui donner son point de vue. Les folles histoires et rumeurs sur la relation Juju-Tib avaient quand même pas mal fait le tour de l’école. Pour Tab il était à la croisée des chemins, soit il se décidait réellement à se mettre avec elle et arrêter ses conneries, soit il la laissait tranquille pour qu’elle trouve quelqu’un qui la mérite réellement et qui ne veuille que d’elle.

*Putain.*

Elle lui tapota sa main comme pour le soutenir et pour lui montrer sa compassion. Ah ce genre de discours, il n’aimait pas trop. En réalité, Tibus était ce genre de mec qui fuyait les conversations sérieuses, surtout quand il s’agissait de parler de ce qu’il voulait et de ses sentiments. Bah ouais, faut garder la face, c’est un bonhomme quoi. Il fallait qu’il prenne une décision, c’était son avis. Mais lui il ne voulait pas en prendre, c’était bien le problème.

– D’accord. D’accord.


Commença-t-il par dire comme pour lui faire comprendre qu’il avait bien entendu ce qu’elle venait de lui dire. Pour autant, il donnait clairement l’impression qu’il n’allait pas agir sur tout cela. Il n’était surement pas encore prêt émotionnellement pour toute cette pression.

– Mouais. Donc ça veut dire que y’a pas moyen de la sauter en bref ?


*Classe. Comme toujours.*


– Non t’inquiète je t’en veux pas mini-bombe. Mais tu vois, tu me connais, les meufs c’est comme des friandises. Y’en a vraiment des tonnes. Et y’en a vraiment des bonnes. Comment on peut se contenter d’une seule friandise, hein ? Mais merci pour les conseils, je pense que je vais continuer ce que je fais, et quand même essayer de la convaincre de baiser en souvenir du bon vieux temps.


*Hum hum, je suis pas sûr qu’elle voulait en venir là, mais bon.*


code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


_________________

awesome as you can't handle it

Wikipédia ▬ You do not know me. They all think they get me: the Don Juan, the guy who has a dick in his brain. But they don't know, and you don't know what I have to offer. Maybe you will, one day. | Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas

Nuala O'Leary
6ème année
avatar

Date d'inscription : 14/09/2018
Messages : 42
Points : 55

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■□□□□□
Empathie■■■■■□
Savoir■■■□□□
Ruse□□□□□□
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   Sam 1 Déc - 23:02

A la table voisine se débattent les subtilités de la divination dans une discussion que, de son point de vue, Nuala ne peut qu’imaginer. Depuis les bancs des Poufsouffles, tout ce qu’elle voit c’est que la jeune voyante ne semble pas pouvoir se défaire de Tibus Tagel, évidemment juste le jour où la Poufsouffle voulait l’aborder pour des problèmes d’avenir. C’est d’ailleurs cette motivation - un peu trop égoïste à son goût - qui la force à patienter là où, d’ordinaire, une volonté désintéressée de sortir la pauvre demoiselle des griffes d’un garçon trop demandeur lui aurait déjà permis de s’interposer entre ses camarades. Elle pourrait s’effacer, renoncer et retourner vaquer à ses occupations à présent que son petit déjeuner est bien au chaud dans son ventre. Mais c’est idiot : elle a dans ses mains un panier de douceurs préparées avec soin pour l’occasion, parce qu’on ne pose pas des questions existentielles sans avoir quelque chose à donner en échange.

Le destin est quelque chose d’angoissant, penser que le futur est déjà écrit quelque part – même si rares sont ceux qui ont le talent de pouvoir le lire – est difficile à concevoir lorsqu’on valorise sa liberté. Mais ce n’est pas un plan de vie que Nuala cherche, simplement une idée. Une idée parce que pour l’instant, il y a toujours un devoir ou un examen pour avancer mais que la fin de Poudlard arrivera fatalement et qu’il sera vite arrivé, le jour où elle sera perdue dans le vaste monde, diplômée mais sans but. C’est ironique, quand on y pense, avec les efforts qu’elle met dans son travail en arithmancie, obtenant au passage de jolies notes à ses devoirs, elle n’arrive pas à entrevoir son propre chemin. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pourtant ! Mais autant elle prend plaisir à résoudre toutes sortes d’énigmes calculatoires sur d’autres personnes, autant lorsque ses prédictions portent sur elle-même, elle n’arrive à rien.

C’est là qu’intervient la prodige des Serdaigles : la fameuse Tabitha Chang dont les capacités se murmurent dans toutes les oreilles de Poudlard. Il faut juste que Tibus se décide à laisser son tour mais ce n’est, visiblement, pas gagné. Allons ! Nuala prend son courage à deux mains, bien déterminée à passer outre son habituel oubli de soi pour obtenir ses réponses. Après tout, elle a des gâteaux, elle. Se rapprochant des deux élèves, elle se racle un peu la gorge pour se signaler et ne pas se permettre d’écouter en douce leur conversation. Ce qui ne l’empêche pas de percevoir une dernière phrase de son camarade de maison… bien fleurie, comme à son habitude.

« Excusez-moi de vous déranger – salut Tibus – engage-t-elle un peu mal-à-l’aise, c’est toi Tabitha, la fille trop forte en divination ? » Tout en attendant la réponse qu’elle connait parfaitement, la rouquine pose sur la table ce qu’elle a préparé. « J’aimerais beaucoup que tu me prédises quelque chose si tu veux bien. Je n’ai pas vraiment d’argent pour me payer tes services, mais je t’ai fait des pâtisseries, que tu peux emporter si tu as déjà fini de déjeuner. » Un coup d’œil à Tibus s’excuse un peu car Nuala ne doute pas une seconde d’avoir interrompu quelque chose. « Bien sûr, je peux attendre mon tour. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dancing with fate (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dancing with fate (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enregistrements libres de droits en libre écoute (3)
» Mercredi Libre - Noël 92
» [Groupe]Escape The fate
» [Libre] Varg Vikernes
» MERCYFUL FATE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alarte Ascendare :: Poudlard et ses environs :: Poudlard :: Rez-de-Chaussée :: Grande salle-
Sauter vers: