Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne

Aller en bas 
AuteurMessage

Lyra Selwyn
7ème année
avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 345
Points : 323
Crédits : invy, bat'phanie
Activités : Chanteuse des Pégasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■
Empathie■■■
Savoir
Ruse■■■■■
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t65-lyra-kill-them-with-k
MessageSujet: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Lun 6 Aoû - 0:31

Poudlard était en effervescence depuis quelques jours. Des annonces concernant le bal avaient été placardées dans toutes les salles communes. Bien sûr cela faisait un petit moment que chacun s’en doutait. De toute façon, Flitwick nous avait mis au courant lorsqu’il avait demandé aux Pegasus de se produire en début de bal. J’étais d’ailleurs ravie de cette marque de confiance et puis j’étais une grande fan du groupe dont nous devions assurer la première partie alors… que demander de plus ? En fait si. Je savais exactement ce que j’aurais demandé de plus. Une invitation en bonne et due forme. J’espérai vraiment que Myron fasse les choses normalement pour une fois. J’avais vraiment envie d’y aller avec lui. Mais bon apparemment ce n’était pas encore au programme et je n’allais tout de même pas aller l’inviter non ? J’étais de toute façon bien trop fière pour ça.

C’était tout à mes réflexions que j’errais dans les couloirs en cette fin d’après-midi. Je marchais au hasard sans vraiment faire attention à l’endroit où je me trouvais. Je me cognais alors dans une armure et un bruit infernal de métal entrechoqué résonna dans le château. Pourtant, ce n’était pas ça qui m’inquiétait le plus. Oh non, c’était le bourdonnement indescriptible qui avait suivi tandis qu’un essaim d’abeilles me fonçait droit dessus. Prise de panique, je ne songeais même pas aux épouvantards, me contentant de hurler à la mort tout en reculant de plusieurs pas. Je les voyais foncer vers moi, fermant brutalement la bouche de peur d’en avaler et ne trouvait rien de mieux à faire que de me recroqueviller en boule en sanglotant. On m’avait déjà vue grimper sur la table de la salle commune à la vue d’une seule de ces bêtes. Là, il y en avait des centaines tout autour de moi. Reprenant un peu de courage, je sortais ma baguette de ma poche, dégoutée par la sensation de centaines de petites ailes.

« R-Ridi-Ridiku… »

J’étais tout simplement incapable de prononcer la formule. Les insectes tentaient d’entrer dans ma bouche à chaque essai. J’étais perdue. Tout simplement perdue et je détestais ce sentiment d’impuissance.

@Ulli Talbot @Adrienne Montrose

_________________
Destiny or chemicals
emotions are susceptible, And you I can't resist, I can't seem to walk away from this. So show me how much you can take ▬ are you in or out?
Revenir en haut Aller en bas

Adrienne Montrose
6ème année
avatar

Date d'inscription : 07/05/2018
Messages : 127
Points : 125
Crédits : Nympheas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Mar 7 Aoû - 22:48

Fear is a lonely road
Not today satan
Comme il était fâcheux d’être préfète en de temps si troubles. L’annonce du bal. Adrienne était plus que mécontente lorsque la direction de Poudlard avait annoncé cette si charmante soirée. Les pulsions de tous les élèves se dévoilaient sans aucune limite. Les pitoyables demandes se transformaient en un vrai calvaire quand des garçons comme Tibus y mettaient un peu trop du leur. L’évènement en tant que tel ne lui déplaisait pas vraiment. Tout ce qui tournait autour, par contre, c’était une toute autre histoire. Si la sorcière était plus que contente pour Lyra et sa troupe, la demoiselle était d’humeur morose ces temps-ci. Plus de travail, moins de temps pour étudier et encore moins de temps à passer avec ses amis. Déjà qu’elle manquait cruellement de temps libres alors quand les sept enfers se déchainaient dans toute l’école, les choses ne pouvaient qu’empirer. Et puis le pire, dans tout ça, c’était qu’Adrienne aurait probablement à faire régner la loi lors du bal. Elle ne pourrait même pas en profiter comme tous les autres élèves. Elle se plaisait à se détacher des autres et pourtant, au plus profond de son cœur, tout ce qu’elle voulait c’était s’amuser au même titre que tous les autres adolescents de son âge. Les temps étaient durs pour une perfectionniste comme Adrienne.

Au milieu de tout cela, un autre problème avait surgi. Personne n’avait invité Adrienne au bal, et personne ne le ferait. Elle en était presque sûre. Si son aura glaciale lui offrait de nombreux avantages, elle était plus qu’embêtée pour cette occasion-là. Elle n’aurait avoué à personne qu’elle aussi voulait venir aux bras d’un parfait jeune homme. Elle n’était qu’une adolescente comme les autres. Au cœur sensible. Des fantasmes plein la tête. Que pouvait-elle faire de toute façon ? Demander elle-même à quelqu’un de l’accompagner ? Jamais. Adrienne tenait bien trop à son image pour faire une telle chose. Tout ce qu’elle espérait, désormais, c’était que Myron n’ait pas la présence d’esprit d’inviter Lyra. Ainsi, elles pourraient s’y rendre ensemble et prétendre ne pas s’intéresser à des choses aussi « futiles ». Le plus parfait des duos de tout Poudlard, quel spectacle. Malheureusement, Adrienne était une bien trop bonne amie, et même si elle avait ses propres ambitions, elle savait que sa meilleure amie serait meurtrie par une telle issue. Indécise, Adrienne l’était plus que jamais, et voilà qu’elle déambulait bêtement dans les couloirs de Poudlard,  à la recherche d’une quelconque réponse.

Et alors qu’elle se perdait dans ses pensées, au détour d’un couloir, un cri plus que familier retentit sinistrement. Lyra. Lyra était en train de crier. Son cœur fit un bond, plus inquiète que jamais pour son amie. Par Merlin, que se passait-il ? La musicienne n’était pas du genre à crier pour tout et n’importe quoi. Quelque chose de grave était en train de se produire. Ne réfléchissant pas même une fraction de seconde, Adrienne s’élança dans les couloirs à la suite du vacarme qui était venu la sortir de ses rêveries. Il ne lui fallut qu’une minute tout au plus pour rejoindre son amie. Et là, l’étonnement. Un essaim d’abeille tournait tout autour de la pauvre vipère qui était visiblement terrorisée. La rouquine savait que son amie avec une peur bleue des abeilles, mais quelque chose clochait. Ces abeilles n’avaient rien à faire ici, au cœur même de l’école. Ce fût seulement après avoir deviné l’incantation que Lyra cherchait à lancer que tout devint bien plus clair. C’était un épouvantard. La direction avait bien prévenu les élèves que de plus en plus d’épouvantards rodaient dans les parages. Quelle malchance !

Alors qu’Adrienne s’apprêtait à lancer un sort, la baguette pointée en direction de l’épouvantard, ce dernier sembla sentir la colère de la demoiselle et porta son attention presque immédiatement d’elle. En un simple claquement de doigt, l’essaim se transforma en une beuglante. La lettre se mit à crier avec violence que Mademoiselle Adrienne Montrose était à compter de ce jour renvoyée de Poudlard. Si la rouquine ne put s’empêcher de déglutir alors qu’elle observait cette vision d’horreur, elle garda son sang-froid. Après quelques instants d’hésitation, elle cria enfin l’incantation Riddikulus, forçant la pauvre beuglante à chuchoter d’un air stupide, comme ravagée par une surconsommation d’hélium. Une bonne chose de faite. Si un léger tremblement était venu remplacer son assurance habituelle au niveau de sa main directrice, le cauchemar était finis, du moins pour le moment. Rangeant sa baguette avec hâte, elle se dirigea aussitôt auprès de son amie, la prenant dans ses bras quelques instants pour la rassurer. Il était insupportable de devoir faire face à l’une de ses peurs. Une minute à entendre les horreurs de cette fichue beuglante et Adrienne aurait été toute aussi incapable de réagir. Les épouvantards étaient vraiment des saloperies !

-Tu vas bien Lyra ? Tu m’as fait peur. Mais le plus important dans tout ça... Qu’est-ce que cet épouvantard faisait là ?

Et alors qu’elle desserrait son étreinte, une vision d’horreur parvint subitement aux yeux de la vipère. Plusieurs essaims d’abeilles et quelques beuglantes valsaient ensembles tout autour des jeunes filles. Ce n’était pas qu’un seul épouvantard non. C’était toute une horde de ces monstres qui s’était décidée à attaquer les deux demoiselles. La journée s’annonçait compliquée

Revenir en haut Aller en bas

Ulli Talbot
7ème année
avatar

Date d'inscription : 08/05/2018
Messages : 227
Points : 236
Activités : Guitare/voix dans le groupe Pegasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■□□□
Empathie□□□□□□
Savoir■■■□□□
Ruse ■■■■□□
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t48-ulli-beautiful-and-evil
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t70-ulli-bim-bam-bim-boum
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Mer 8 Aoû - 22:23



Fear is a lonely road


Énervé et inquiet, cela faisait une bonne dizaine de minute que j'avais quitté la salle commune des Poufsouffle à la recherche de mon lapin. Soit on me l'avait encore une fois kidnappé - et j'avais une bonne idée de qui ça pouvait être - soit Snow avait réussi à sortir de sa cage tout seul et était parti se balader. Je préférais nettement la deuxième hypothèse bien que je craignais que l'animal ne fasse une malencontreuse rencontre avec un épouvantard durant son pèlerinage. J'ignorais en fait si ces créatures magiques étaient capables de déceler les peurs des animaux mais je supposais que oui. Et à mon avis mon pauvre petit Snow devait être traumatisé par son enlèvement de la dernière fois. Ces sales serpents n'allaient pas s'en sortir sans conséquence. Il fallait juste que je trouve le bon moment pour me venger ni vu ni connu.
Je regardais dans tous les recoins, en dessous tous les bancs mais aucune trace d'un quelconque lapin blanc. Les autres élèves que je croisais me regardait bizarrement mais je m'en moquais royalement. J'avais déjà perdu Achille, j'avais aucune envie de renouveler l'expérience. Surtout que temps que je ne l'aurai pas retrouvé, je ne pourrai pas rester tranquille. Même si Snow était intelligent, et pouvait surement retrouver son chemin tout seul il pouvait aussi tomber entre de mauvaises mains. Un cri venait soudainement se répercuter dans les couloirs du château, comme si on venait d’assassiner quelqu'un. Vu ce qu'il se passait actuellement, pourquoi pas ? Remarque, si ça pouvait permettre d'annuler ce bal ridicule. Il était juste bien pour moi parce que Pegasus allait pouvoir jouer sur scène mais le reste. Les costumes et les robes, c'était pas vraiment mon délire. Et puis il y aurait trop de bruit, trop de monde pour ma santé mentale.
Mettant de côté mes recherches - et qui sait peut être qu'en arrêtant de chercher il allait tomber du ciel - je sortais ma baguette et me mettais à courir. Je pensais tomber sur une personne mais en il y en avait deux. Que je reconnaissais sans mal puisqu'il s'agissait de Lyra et d'Adrienne. Les deux sorcières étaient entourés d'Epouvantard - du moins c'était ce que je supposais. Des abeilles et des beuglantes au même endroit c'était vraiment très bizarre. L'une de ces créatures m'avait repéré et avait abandonné son costume d'insecte pour celui du corps sans vie de ma mère. Je serrai ma baguette, essayant de me persuader que ce n'était pas réelle. Je n'allai pas me faire avoir une nouvelle fois. Je devais songer à quelque chose de drôle. Ca allait surement faire rire que moi mais tant pis. C'était la première chose qui m'était venu à l'esprit.
Je pointais le cadavre et lançais un Ridikulus. Le visage familier se transformait en un autre qui était reconnaissable. Félix. Ce dernier était en train de se tordre de douleur en se tenant le ventre et il fallait avouer que c'était comique. Ah si seulement ça c'était réel. Enfin, le problème était loin d'être résolu car je n'avais mis hors jeu qu'un seul épouvantard. Est ce que trois peurs étaient suffisantes pour les auto-ridiculiser ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir. Je me frayais un chemin - merci à ma petite taille - et rejoignais les deux filles.

- Une beuglante ? Sérieusement ?

J'ouvrais enfin la bouche, tournant mon regard sur Adrienne. Je savais que les abeilles c'était Lyra. Une peur commune chez les filles tiens. Wendy aussi elle les appréciaient pas vraiment. Rah, pourquoi je pensais à elle dans un moment pareil ? Et pour couronner le tout maintenant il y avait en plus des abeilles et des beuglantes, à nouveau un cadavre et...un mélange des trois. Celui qui était juste en face de nous. C'était une enveloppe avec la tête de ma mère et des ailles d'abeilles. Je pouffais légèrement.

- C'est très original comme concept

(c) proserpina

_________________
Dawn will rise ✽
Come and kill me while you can
I will take you, this is our last dance


Dernière édition par Ulli Talbot le Jeu 27 Sep - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Selwyn
7ème année
avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 345
Points : 323
Crédits : invy, bat'phanie
Activités : Chanteuse des Pégasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■
Empathie■■■
Savoir
Ruse■■■■■
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t65-lyra-kill-them-with-k
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Sam 25 Aoû - 16:56

Le désespoir commençait à m’étreindre tandis qu’accroupie et la tête contre mes genoux, j’entendais ces centaines de petites ailes frémir autour de moi. C’était la même sensation d’impuissance que lorsque Lysandra m’avait convaincue d’ouvrir la ruche de notre mère qu’on j’étais enfant. Cet épisode m’avait profondément traumatisée et m’avait laissée avec une phobie pathologique de tous les insectes mais encore plus particulièrement de ceux qui volaient. Ma vaine tentative de sortilège n’avait servi à rien. J’étais pourtant douée en cette matière par Merlin ! Mais la peur était bien trop forte. Trop envahissante. Je n’étais plus que terreur et rien ne semblait plus pouvoir me sauver.

Mais c’était sans compter sur ma fidèle alliée Adrienne. Comme d’habitude, elle avait répondu présente, se matérialisant à proximité et attirant l’attention de la créature. Car oui, il s’agissait bel et bien d’un épouvantard. Il suffisait de voir la rapidité avec laquelle il s’était transformé. Une fois de plus, je me demandais ce que je pourrais bien devenir sans Adrienne. Elle avait pris une place si importante dans ma vie depuis qu’elle avait enfin accepté de devenir mon amie. Tandis que je tachais de me relever, une… Beuglante ? Vociférait à tue-tête. La magnifique rousse ne s’en laissa pourtant pas compter et lança le sort que j’avais été incapable de prononcer. C’était un peu honteux pour moi mais à ce moment précis, j’étais tellement soulagée que cela ne me passa même pas par la tête. Une fois le sort lancé, la petite enveloppe n’avait plus rien d’impressionnant et était même franchement comique.

Alors que les bras de mon amie m’encerclaient, je me reposais quelques instants sur elle. Elle faisait partie des rares devant qui je m’accordais de montrer ma faiblesse. Il faut dire que tout ça m’avait pas mal secouée et me laissait le souffle un peu court. Une chance que je n’ai pas fait l’impasse sur ma potion ce matin-là.

« Ca va. Maintenant ça va. Et toi ? Je ne comprends pas ce qu’il faisait là. Il faudrait vraiment que l’Ecole fasse quelque chose à propos de tout ça. »

Je relevais les yeux vers Adrienne mais la terreur que je pu y lire m’incita à me retourner et… Par Morgane, ce n’était pas fini ! Il y en avait partout. Des abeilles, des beuglantes. Partout ! Cela réveilla ma peur mais Adri à mes côtés, je me sentais plus forte que tout à l’heure. J’empoignais donc ma baguette prête à en découdre. Toute occupée à observer nos nouveaux ennemis, je n’avais pas entendu le discret Ulli arriver vers nous. Ce n’est qu’en voyant un... Félix ? Se tordre de douleur que je pris conscience de sa présence. Sa façon de se débarrasser de l’épouvantard n’était vraiment pas orthodoxe et… pour tout dire un peu effrayante. Honnêtement, vous trouvez ça drôle de voir quelqu’un souffrir vous ? Enfin, je n’allais pas juger les amusements de chacun. Tant qu’il ne le mettait pas en pratique après tout… De son côté, il ne s’embarrassa pas pour faire une remarque sur la peur d’Adrienne. Je lui fis donc de grands yeux comme j’avais pris l’habitude pour lui signifier qu’une de ses remarques était déplacée. Il lui arrivait souvent de ne pas s’en rendre compte. Ce n’était pas méchant, il manquait juste cruellement de tact parfois.

En tout cas, à voir le cadavre qui avait rejoint abeilles et beuglantes, je ne me risquerais pas de mon côté à faire le moindre commentaire sur sa peur. Moi aussi cet épouvantard me faisait flipper. Celui qui cumulait nos peurs, par contre, avait l’air plus ridicule qu’autre chose. Il serait sans doute le plus facile à vaincre.

« Tant que les monstres vrombissants restent loin de moi, je suis plutôt pour l’originalité. »

Me tournant vers l’un des essaims d’abeille, je me décidais à penser à quelque chose de drôle. Pas évident avec des abeilles… Je me torturais donc les méninges quelques instants avant de lancer un « Riddikulus !» et en priant pour que cela fonctionne.

Les abeilles se transformèrent soudains en lutins de Cornouaille miniatures et leurs ailes en billes de plomb, les faisant chuter de leur position aérienne en une cacophonie de petits cris outragés. Cela eu le don de me faire pouffer de rire. Nos autres adversaires reculèrent alors de quelques centimètres.

_________________
Destiny or chemicals
emotions are susceptible, And you I can't resist, I can't seem to walk away from this. So show me how much you can take ▬ are you in or out?


Dernière édition par Lyra Selwyn le Sam 25 Aoû - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 129
Points : 228
Crédits : Invy
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Sam 25 Aoû - 16:56

Le membre 'Lyra Selwyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Riddikulus multi' :
Revenir en haut Aller en bas

Adrienne Montrose
6ème année
avatar

Date d'inscription : 07/05/2018
Messages : 127
Points : 125
Crédits : Nympheas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Jeu 27 Sep - 21:11

@Adrienne Montrose a écrit:
Fear is a lonely road
Not today satan
Si Adrienne faisait la fière, elle n’était franchement pas rassurée. La fait de sentir sa meilleure amie si proche lui redonnait un peu confiance, mais cela ne suffirait pas à la tirer de ce cauchemar. Cette étreinte était ainsi donc tant pour réconforter Lyra que retrouver un tant soit peu de courage. Que faisait donc l’équipe pédagogique de l’école ? La roquine ne manquerait pas de faire remonter cet incident auprès de la direction. Tomber sur autant d’épouvantards au même endroit n’avait rien d’anormal. Quelque chose se tramait dans les couloirs sinueux de l’école et cela ne signifiait rien de bon, la préfète en aurait mis sa main à couper. Elle ne put ainsi donc qu’acquiescer en silence alors que son amie faisait écho à ses propres pensées. On se demandait presque parfois si les deux jeunes femmes ne partageaient pas le même esprit. Travaillant et réfléchissant à l’unisson quand elles étaient réunies, les vipères formaient un vrai duo de choc. Si le vrombissement des abeilles indisposaient également Adrienne, il n’y avait presque rien de pire que ces abominables beuglantes. Presque, oui, ce simple mot changeait tout. Alors qu’elle toisait avec dédain ces stupides bouts de papier, quelque chose frappa l’esprit de la demoiselle. Il y avait pire, bien pire.

Avant qu’elle puisse identifier clairement cet horrible sentiment qui était venu soudainement la prendre aux tripes, une voix amicale vint saper toute sa concentration. Ulli, ce charmant et taciturne blaireau. Adrienne n’aimait pas grand monde dans l’école alors c’était presque amusant qu’au même endroit, au même instant, les deux seules personnes qu’elle appréciait vraiment apparaissent. Face aux puissants liens qui unissaient ces jeunes gens, ces fichus monstres ne pourraient rien faire. Se contentant de plisser doucement la bouche alors que la jeune homme se moquait ouvertement d’elle, un trait qu’elle avait appris à apprécier chez lui, la préfète examina de nouveau les créatures de cauchemar. Après tout, Ulli venait tout juste de débarquer et les épouvantards allaient agir en conséquence. Adrienne ne put qu’être horrifiée alors qu’elle posait pour la première fois les yeux sur la cadavre d’une femme morte. Était-ce ça, que le magicien craignait ? C’était… abominable. A côté de cela, la rouquine se sentait presque honteuse. A côté du cadavre ambulant d’Ulli, la peur d’Adrienne était franchement pitoyable. Des beuglantes ? Franchement ? N’était-ce pas sa peur d’il y a des années, de son innocente et stupide ancienne elle ? Sa peur n’était plus ça. Plus vraiment non. Sa peur.. Sa vraie peur venait d’apparaitre tout autour d’eux, valsant sordidement au milieu des abeilles et des cadavres.

Voilà que M. Montrose, paré de son plus beau trenchcoat, tournait le dos à la fine équipe. Adrienne sentit son cœur se briser instantanément. C’était ça, la source de tous ses troubles, de ses pires craintes. L’abandon de son père, son départ. La jeune femme aurait bien aimé dire quoi que ce soit, expliquer ce qui était en train de se passer à ses petits camarades, mais elle était tout simplement incapable de prononcer le moindre mot. La peur du rejet, la peur de l’échec, le dos musclé de son père représentait tout cela. Comme une version améliorée et bien plus sordide des beuglantes. Au fond, ces deux choses représentaient la même chose. Le rejet du Poudlard. Le rejet de son père. Tout chez ce fichu monstre rappelait le soir ou son père était partis. Sa silhouette était à peine reconnaissable, comme plongé dans un monde d’obscurité, et il pleuvait, il pleuvait si fort tout autour de lui. Instinctivement, la sorcière s’approcha du monstre qui représentait son père. Avant même qu’elle ne puisse l’atteindre, ce dernier disparut de son champ de vision. Alors c’était ça, la matérialisation de sa pire peur ? Un dos lui fuyant continuellement, un corps dont elle n’avait pas le droit de voir le visage. Comme c’était cruel, et brillant tout à la fois. Adrienne se détestait, et détestait cette créature.

La vipère avait peur, mais tout cela ne lui inspirait qu’une seule chose : colère. C’était après tout sa façon habituelle de répondre aux terreurs qui hantaient ses nuits. Être en colère était beaucoup plus facile que de se lamenter en boule dans un coin. Toujours silencieuse, n’adressant pas un regard à ses amis, Adrienne dégaina de nouveau sa baguette. Ces créatures ne s’en tireraient pas comme ça. Elle les écraserait toutes les unes après les autres. « Riddikulus ». Enfin, la demoiselle parlait. Son ton était froid et implacable, la colère qui l’habitait se ressentait sur le moindre recoin de sa peau. La préfète ne rigolait pas, plus. Il fallait que tout cela s’arrête, immédiatement. Elle espérait que sa force mentale était suffisante pour détruire le premier épouvantard à avoir endosser la caracasse de son père. Il y en aurait beaucoup d’autres à écraser par la suite.



Dernière édition par Adrienne Montrose le Jeu 27 Sep - 21:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 129
Points : 228
Crédits : Invy
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Jeu 27 Sep - 21:11

Le membre 'Adrienne Montrose' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Riddikulus multi' :
Revenir en haut Aller en bas

Ulli Talbot
7ème année
avatar

Date d'inscription : 08/05/2018
Messages : 227
Points : 236
Activités : Guitare/voix dans le groupe Pegasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■□□□
Empathie□□□□□□
Savoir■■■□□□
Ruse ■■■■□□
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t48-ulli-beautiful-and-evil
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t70-ulli-bim-bam-bim-boum
MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   Sam 6 Oct - 19:22



Fear is a lonely road


Les yeux ronds de Lyra m'avait fixé suite à mes propos envers la photo d'Adrienne. Geste qui signifiait que je venais de dire quelque chose qui ne fallait pas. A force j'avais fini par apprendre la langue des yeux de la serpentarde. Même si je ne voyais pas ce que j'avais fait de mal à part dire la vérité. Craindre une beuglante c'était aussi ridicule que...d'avoir peur de marcher par exemple. A part si tu venais juste d'avoir accident qui t'avais paralysé longtemps les jambes peut être ? Bref, je m'attendais à quelque de chose de plus extraordinaire de la part d'Adrienne. Lyra, était resté simple avec ses abeilles mais bon. Ca lui correspondait bien au fond. La demoiselle était après tout aussi comme ça, en résumé.

- Une mauvaise piqûre d'enfance ?

Demandais je, sans aucune moquerie. Ca pouvait être possible avec ces sales insectes. Je me souvenais que Wendy s'était fait avoir par l'une d'elle dans le jardin, en plein sur la joue. Sa tête s'était mise à gonfler comme un ballon de baudruche. J'avais bien évidemment paniquer et hurler dans la maison. Résultat, direction les urgences pour mon ancienne amie. Ah, c'était le bon vieux temps de l'enfance où il n'y avait pas toutes ces merdes de sentiments.
Bref, le pouvoir des trois avaient réussis à tourner en ridicule tout seul l'un des épouvantards. Une petite touche humoristique parmi les abeilles, les beuglantes et les cadavres. Lyra avait réussi à lancer un Riddikulus, mettant hors jeu des adversaires. A la place des insectes volants, se trouvaient à présent des lutins qui avaient manifestement trop de poids dans les ailes pour s'envoler. Les pauvres...Apparemment c'était le genre ce choses qui faisaient rire Lyra. Du côté d'Adrienne, il n'y avait plus de beuglante mais un grand homme qui nous tournait le dos. Quelqu'un de sa famille ? Surement. Elle s'était approché de cette ombre qui s'était envolé. J'ignorais ce que ça représentait pour Adrienne, mais je savais ce que ça faisait de perdre un proche. Même si c'était il y avait maintenant plus dix ans que ma mère était partie, je me rappelais encore parfaitement de ce jour où les policiers avaient débarqués dans la cour de l'école. De son corps paisible allongé à la morgue de l’hôpital. C'était surement pour cette raison que les épouvantards prenaient l'apparence de ce jour funeste. C'était un cauchemar dans une vie après tout.
Le ton colérique d'Adrienne pour menacer le sort, me sortait de mes pensées. Celui-ci avait échoué, sans surprise vu que la base était d'avoir des pensées...amusantes en tête. Voir Félix se tordre de douleurs était donc un fait drôle pour moi. Comme n'importe quel autre personne m'ayant fait du tort finalement. Je posais furtivement ma main sur l'épaule d'Adrienne.

- Ca ne sert à rien de s'énerver Adrienne - ça n'arrivera pas. Tu es une fille très intelligente, ça serait ridicule qu'on te tourne le dos...

Un compliment de ma part, c'était à marquer d'une croix rouge sur le calendrier. Mais il fallait pas non plus que la sorcière se sente pousser des ailes parce que j'avais dit ça. C'était simplement pour la calmer et qu'elle puisse jeter cet affreux épouvantard aux oubliettes - ou peu importe où il se rendait. En plus, je n'avais toujours pas retrouvé mon lapin. Plus je passais du temps ici, plus il y avait des chances de le retrouver en lambeaux. Evidemment, ma peur naissante n'était pas passé inaperçue et des épouvantards avaient trouvé amusant de troquer des abeilles pour un lapin blanc mort qui ressemblait trait pour trait à Snow. Face à ce spectacle j'étais incapable de prononcer le moindre mot.

(c) proserpina

_________________
Dawn will rise ✽
Come and kill me while you can
I will take you, this is our last dance
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fear is a lonely road | Ulli et Adrienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band VS The Beatles VS Abbey Road
» Fender JazzBass Road Worn
» Tutoriel video One Way Road - John Butler
» Ariel Lin : Lonely northern hemisphere
» Lonely Mile (Jinx)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alarte Ascendare :: Poudlard et ses environs :: Poudlard :: Aile Sud-
Sauter vers: