Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 sleepless slumber [lyra & felix]

Aller en bas 
AuteurMessage

Felix Rosier
7ème année
avatar

Date d'inscription : 22/05/2018
Messages : 95
Points : 35
Crédits : kidd.
Activités : spécialiste ès toussotements et haussements de sourcils, préfet de Serpentard, langue acérée et éternel méfiant.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t127-rosier-parangon
MessageSujet: sleepless slumber [lyra & felix]   Dim 26 Aoû - 19:35

Notre dernière conversation remonte à si longtemps… Je regrette que nous soyons tant occupés, souffla Rosier lorsque Lyra se fut approchée du fauteuil de cuir depuis lequel le préfet contemplait ses pensées et les flammes léchant le marbre carrelant le fond du foyer. Avons-nous pu seulement faire plus que nous croiser depuis la rentrée ? lança-t-il d’une voix assurée, posant enfin le regard sur Selwyn.

Il était tard, même pour un vendredi, que la lourde semaine de cours venait abréger malgré la promesse de la liberté du samedi matin : la plupart des élèves s’étaient déjà couchés, terrassés par la reprise du rythme scolaire soutenu et de la vie trépidante du Château, qui ne prenait jamais de pause. Et puis, il fallait l’avouer, la perspective de croiser un Epouvantard et d’être confronté à notre plus grande peur au beau milieu de la nuit n’enchantait pas les foules : même les plus intrépides se modéraient et réfrénaient leurs envies d’aventure.

Felix, lui, était d’humeur à songer. Il avait assisté sans le voir au désencombrement progressif de la salle commune depuis ce même fauteuil, dont il caressait un accoudoir ferme avec le pouce d’un air absent. Il posait parfois les lèvres sur un verre à pied trop sophistiqué pour le breuvage sucré qu’il contenait, quand il n’agitait pas mécaniquement la cheville tout en crispant la mâchoire : son corps extériorisait malgré lui les angoisses qui le travaillaient depuis septembre. Depuis qu’il avait tristement réalisé qu’il traversait pour la dernière fois avant longtemps la colonne de briques de la gare de King’s Cross et que Felix avait embarqué pour l’antépénultième fois dans le Poudlard Express. Les examens de fin d’année, mais surtout l’inconnu de l’après : son père lui avait déjà négocié un poste dans un petit service du Ministère et Rosier n’était plus tout à fait sûr d’aspirer à ce futur. L’avait-il déjà été ? Avait-il plutôt plié sans sourciller aux commandements de son patriarche ? Felix s’humecta lentement les lèvres, incertain. Il y aurait le mariage, aussi. Il était sûr de pouvoir encore repousser les injonctions de son père et les inquiétudes de sa mère deux ou trois ans, le temps de s’habituer à sa vie d’employé à Londres. Felix n’aurait bientôt plus d’excuse et devrait faire face à ses obligations d’héritier, bien qu’il n’en fût aucunement pressé. Se rendant compte que la vie d'adulte était loin d'être aussi calme et idyllique qu'il le souhaiterait, le Serpentard inspira longuement avant de soupirer, mais fut interrompu par des pas résonnant sur le sol perpétuellement froid et humide de la Salle Commune. Les commissures de ses lèvres s’arquèrent discrètement lorsque Lyra apparut.

_________________

   
aeonian
(c) EXORDIUM. // un lien, Invité ?
dialogue : LightSeaGreen
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Selwyn
7ème année
avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 306
Points : 300
Crédits : hoodwink, bat'phanie
Activités : Chanteuse des Pégasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■
Empathie■■■
Savoir
Ruse■■■■■
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t65-lyra-kill-them-with-k
MessageSujet: Re: sleepless slumber [lyra & felix]   Mar 4 Sep - 22:30

J'étais allée me coucher tôt pour une fois. La journée avait été particulièrement éprouvante. J'avais été particulièrement fatiguée et ma respiration s'était faite difficile. C'était le problème quand on était de santé fragile, la moindre contrariété (Myron) ou le moindre changement de température pouvait fortement impacter une journée. En particulier quand on faisait tout pour ne rien laisser paraître aux autres. J'étais donc allée me coucher tôt après avoir salué ma chère Adrienne. Pourtant maintenant, après quelques heures d'un sommeil salvateur, j'étais parfaitement réveillée. Il faisait nuit à présent et après avoir touné et retourné dans mon lit, je décidais d'aller me poser quelques instants devant la cheminée. J'avais besoin de réfléchir. Je voulais plus que tout amener les Pegasus au niveau supérieur. Pré au Lard n'était pas une fin en soit. Je visais Londres, je visais le monde. Et si mon ambition pouvait paraître démesurée, je l'assumais pleinement car je savais que le talent de mes compagnons le méritaient.

J'écartais donc mes couvertures avant de poser mes pied sur le sol froid du dortoir et d'avancer à pas de loup vers ma malle. Ne pouvant pas me balader librement en petit short et débardeur, j'attrapais le peignoir en soie avant de m'en draper et de quitter le dortoir. Je ne pensais pas croiser qui que ce soit vu l'heure tardive mais ne voulait pas tenter le diable.

Comme je m'y attendais, la salle commune était vide. Je m'avançais donc d'un pas plus assuré jusqu'à entendre un profond soupir qui me fit sursauter. Le bruit venait de l'un des fauteuils de la salle et je pu enfin apercevoir la silhouette familière de Felix Rosier. Je m'approchais donc, prête à partager avec lui la quiétude de ce lieu. Nous étions amis après tout. Même si nous n'avions plus guère eu l'occasion de discuter depuis la reprise des cours. Sans plus de cérémonie, je m'installais donc sur l'accoudoir de son fauteuil. Il était bien plus facile de discuter avec Félix en l'absence de sa cour dont la plupart me détestaient allègrement.

- Oui, étonnant de se dire qu'on se retrouvait plus facilement pendant l'été malgré les kilomètres qu'à Poudlard alors que nos chambres ne sont qu'à quelques mètres.

Il faut dire qu'avec le prochain mariage de Lysandra, les activités mondaines de ma famille s'étaient trouvées décuplées et je n'avais pu y couper. Sa remarque suivante m'arracha un sourire amusé.

- Il faut dire que nos amis respectifs ne nous portent pas dans leur cœur. En fait, c'est presque un petit miracle qu'on s'entende aussi bien.

Mon regard se perdit quelques instants dans les flammes. J'étais préoccupée et Felix aussi. Tout en lui le criait. Mes pieds se balançaient lentement à un rythme connu de moi seule avant d'ajouter :

- Raconte moi, à quoi tu penses, tout seul ici ?

_________________
Destiny or chemicals
emotions are susceptible, And you I can't resist, I can't seem to walk away from this. So show me how much you can take ▬ are you in or out?
Revenir en haut Aller en bas
 
sleepless slumber [lyra & felix]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CATHEDRAL + the gates of slumber (toulouse 16/11/10)
» Felix Weingartner (1863-1942)
» Felix Mendelssohn Bartholdy (1809-1847)
» Felix Mendelssohn jaloux de sa soeur Fanny?
» Felix Draeseke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alarte Ascendare :: Poudlard et ses environs :: Poudlard :: Cachots et Sous-sols :: Salle commune de Serpentard-
Sauter vers: