Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income

Aller en bas 
AuteurMessage

Lyra Selwyn
7ème année
avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 345
Points : 323
Crédits : invy, bat'phanie
Activités : Chanteuse des Pégasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■
Empathie■■■
Savoir
Ruse■■■■■
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t65-lyra-kill-them-with-k
MessageSujet: Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income   Sam 12 Mai - 18:45

Lyra Yseult Selwyn
She's a mess of gorgeous chaos and you can see it in her eyes
  • Connaissance □□□□□□
  • Empathie ■■■□□□
  • Courage ■■□□□□
  • Ruse ■■■■■□
Infos principales
» Nom: Selwyn, l'une des vingt-huit familles, un nom porté fièrement depuis des générations. Mais après tout, qu'est-ce qu'un nom? » Prénom: Lyra comme la constellation de la Lyre que son père aime tant regarder et Yseult comme la meilleure amie de sa mère » Date de naissance et âge: Le 16 novembre 1968. Elle a donc 17 ans » Situation: C'est compliqué? Un coeur loin d'être libre et pourtant qui n'est pas pleinement revendiqué. Un visage qui s'impose, toujours, tout le temps. Parce que malgré tout, elle sait qu'elle n'est à personne d'autre que Lui. » Orientation: Si Lyra aime tout le monde, elle n'a jamais désiré qu'une seule personne à ce jour. Nous dirons donc hétérosexuelle. » Profession: (si concerné) écrire ici. » Maison: Les verts et argents, la maison de la ruse et de l''ambition. Serpentard.
Infos magiques
» Statut de sang: Un sang soit disant pur même si Lyra doute qu'une telle chose puisse exister. Son père est un Selwyn fier de la pureté de son sang tandis que sa mère est une Slughorn un peu plus ouverte d'esprit. » Réputation: Lyra est connue comme étant leader et chanteuse du groupe Pegasus composé de membres de diverses maisons. Ils commencent à avoir leur petite notoriété parmi les élèves et à Pré-Au-Lard.
Elle est également sociable et a des amis dans toutes les maisons ce qui la rend populaire. D'ailleurs, on ne sait jamais à quelle table elle va se retrouver à manger. Mais, quand on pense à Lyra, on l'associe immédiatement avec Myron. Ils s'aiment, ils se cherchent, ils se détestent... personne ne sait sur quel pied danser avec eux. En tout cas, les Serpentards les plus intégristes taxent Lyra de traitre à son sang à cause de leur relation. Ca lui passe d'ailleurs totalement au dessus. » Baguette: Chêne rouge, 28 cm, Épine de monstre du Fleuve Blanc. On ne trouve plus de baguette avec cet élément central depuis des années. La grand-mère de Lyra l'avait acheté aux Etats-Unis dans les années 1920. Beaucoup de Selwyn ont essayé de l'apprivoiser mais cela donnait toujours des résultats catastrophiques. Quand papa Selwyn a présenté la baguette à Lyra pendant qu'il préparait sa première rentrée, il ne s'attendait pas à ce que la baguette la reconnaisse. C'est pourtant ce qui est arrivé. » Patronus: Un tigre, ce qui allié à son caractère lui a vallu le surnom 'Tiger Lily' par certains de ses camarades.  » Epouvantard: Une nuée d'insectes. Plus précisément d'abeilles. Vestige du traumatisme qu'elle a subit enfant lorsque sa soeur lui avait demandé d'aller chercher du miel directement dans une des ruches de sa mère » Amortentia: La tarte aux pommes sortant du four, les embruns de la mère et... Lui. » Miroir du Ridèd: Lyra avec son père et sa mère, Lysandra et Lyman souriants comme une famille unie prête à s'accepter comme ils sont.

Votre opinion sur les Caves Maudites Des caves associées au mot maudite? Très peu pour Lyra, ça ne l'intéresse pas du tout. Et puis c'est juste une fable non? Bon, si vous insistez, elle pourrait bien s'intéresser à ce mystère. Par acquis de conscience bien sûr.

Bulletin scolaire
» Nombre de BUSES validés: 5 sur 10 passées
- Sortilèges : O
- Astronomie : O
- Botanique : O
- Divination : E
- Métamorphose : A
- Histoire de la magie : D
- Potions : T
- DCFM : P
- Etude des moldus : P
- Soin aux créatures magiques : P
» Cours poursuivis en 6ème année:
- Sortlèges
- Astronomie
- Botanique
- Divination» Nombre d'ASPICS validés: //
Odeya Rush
17 ans
Complicated
Sang pur
Septième année
Serpentard
Personnalité
» Qualités Lyra est quelqu'un de très sociable. Elle aime les gens et a besoin de leur contact. On dit souvent d'elle que, pour une Serpentard, elle est facilement accessible et étonnamment avenante. Cela en amène même certains à douter de sa répartition. Pourtant, il ne faut pas oublier qu'elle est rusée comme un renard et que son ambition n'a rien à envier aux plus connus des Serpentards. Elle est la spécialiste des plans tordus mais incroyablement efficace pour parvenir à ses fins. Alliez tout ça à une chance scandaleuse et vous obtenez un cocktail détonnant. Toujours en mouvement, il est presque impossible de ne pas la remarquer. Lyra captive, Lyra agace, elle charme comme elle exaspère, mais une chose est sûre, Lyra ne laisse personne indifférent. Sa vie est le feuilleton préféré de ses camarades et ses dernières aventures réelles ou fictives animent bien des conversations. Elle vit comme dans un roman et est déjà l'auteur d'un certain nombre de répliques légendaires. A croire que sa créativité ne s'arrête pas aux paroles de ses chansons mais s'étant tout autour d'elle. » Défauts: Ce trop plein de créativité peut parfois se traduire par une sensibilité à fleur de peau. Ces moments sont rares mais quand Lyra fait face à de fortes émotions négatives, mieux vaut ne pas l'approcher. De même, lorsqu'elle est en colère, l'avenante et toujours de bonne humeur Lyra se transforme en harpie. Soupe au lait, si vous savez sur quel bouton appuyer, vous pouvez la faire passer en un instant du calme à la furie. Enfin, calme... tout est relatif avec Lyra. Mademoiselle étant hyperactive, à part lorsqu'elle dort, vous la trouverez toujours toute agitée à faire cent mille choses à la fois. Rester en place? Très peu pour elle. Elle a en permanence besoin d'être stimulée. Les moldus parlent aussi de troubles déficitaires de l'attention. Il n'y a pas de tel diagnostic chez les Sorciers. A Poudlard, elle est simplement considérée comme particulièrement dissipée. Cela se retrouve également dans la façon dont elle range - ou plutôt ne range pas - ses affaires. La chambre de Lyra est dans un désordre terrifiant. Son côté du dortoir est un amoncellement d'objets de toutes sortes qu'elle passe son temps à égarer dans tous les coins du château. Mais, n'allez surtout pas lui dire qu'elle est bordélique. Têtue, comme une mule, elle affirmera mordicus savoir exactement ou sont ses choses et que quelqu'un y aura touché en son absence. Un peu de mauvaise foi n'a jamais tué personne n'est-ce pas? Un peu comme lorsqu'elle dit qu'elle n'est pas jalouse alors qu'à chaque fois qu'une autre fille s'approche un peu trop de Myron, son sourire se fige et ses yeux lancent des éclairs. Mais sans aucune possessivité bien sûr. Non. . » Point fort: Si on parlait uniquement cours, ce serait les Sortilèges. Mais le véritable talent de Lyra, c'est sans doute sa capacité à se créer facilement des relations qui, sans qu'elle le cherche, se révèlent un beau jour utile et surtout, à les entretenir. » Principale faiblesse: A en croire Rogue ce serait que Lyra est un véritable désastre en Potions. Elle mélange les ingrédients entre eux, ne parvient pas à les retrouver et fini par tout faire exploser ou à gazer la moitié de ses camardes. Ceci expliquant peut être cela, elle est surtout incapable de maintenir de l'ordre où que ce soit et passe son temps à courir après ses affaires disparues, au point que cela en devienne un véritable handicap.  
Derrière l'écran
» Pseudo: Invy. » Âge: 25 ans. » Comment as-tu trouvé AA ? J'étais déjà là. » DC: Nop » mot de la fin: Let's have fuuuuuun


Dernière édition par Lyra Selwyn le Sam 12 Mai - 20:15, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Selwyn
7ème année
avatar

Date d'inscription : 04/05/2018
Messages : 345
Points : 323
Crédits : invy, bat'phanie
Activités : Chanteuse des Pégasus

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■
Empathie■■■
Savoir
Ruse■■■■■
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t65-lyra-kill-them-with-k
MessageSujet: Re: Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income   Sam 12 Mai - 18:45

Wild flower born between thorns
She's a girl and she's on fire
La famille Selwyn était connue pour son sang pur. C’était une fierté et mon père ne cessait jamais de le revendiquer. Si de mauvais placement et un goût immodéré des jeux de hasard avait fait fondre la fortune de la famille, elle n’en demeurait pas moins honorable. Aucune souillure dans la branche dont je descendais. C’était du moins ce qu’affirmait mon père et avant lui mon grand-père. Pourtant, tout cela n’avait jamais vraiment fait sens pour moi. Si mon frère et surtout ma soeur représentaient la quintessence même des sangs purs de bonne famille, il devait y avoir eu un raté avec moi. J’étouffais dans le cercle fermé des Familles.

A huit ans, j’avais même fugué pour aller explorer le monde moldu. Quand mon père m’avait retrouvé, j’avais piqué une crise de colère tellement énorme que mes pouvoirs s’étaient manifestés pour la première fois. La joie d’avoir la confirmation de mes aptitudes magiques avait occulté la nécessité de me punir pour ma transgression. C’était sans doute leur première erreur car je n’ai eu de cesse de transgresser le code d’honneur désuet des sangs purs depuis lors.

Pourtant, jusqu'à récemment, bien qu'enfant du milieu, j'avais toujours eu une place particulière dans le cœur de mes parents. J'étais l'enfant qu'ils avaient failli perdre. Fruit d'un accouchement difficile. Mon père, lui qui avait été si dur et si sévère avec Lysandra m'avait dès toute petite fait partager sa passion des étoiles. Enfant de santé fragile, ma mère avait tenu à ce que je connaisse les propriétés des plantes de façon à toujours pouvoir me soigner. C'était des leçons qu'on m'avait inculqué avant que je décide qu'apprendre n'était pas pour moi. Ces attentions ont nourri la colère et la rancune de ma sœur qui ne m'a toujours pas pardonné à ce jour. Elle voulait me faire chuter des grâces de mes parents et allait finir par y parvenir, attendant son heure tapie dans l'ombre comme le Serpent qu'elle était. Et dire qu'à l'époque, je l'admirais.

J’avais pourtant bien commencé ma vie de Sorcière. Un des artefacts les plus reconnu de ma famille (la baguette de grand-mère Cassiopée) m’avait choisi comme nouvelle détentrice l’été avant ma rentrée à Poudlard. Je n’en étais pas peu fière et avait paradé avec elle dans toutes les réunions de famille de l’été à la grande jalousie de ma sœur et de mes cousins. A la rentrée, j’avais été répartie à Serpentard pour le plus grand bonheur de mon père. Ce que ni ma sœur ni moi n’avions eu le cœur de lui expliquer, c’était que le choixpeau avait longuement hésité. Apparemment, j’étais quelqu’un de difficile à catégoriser. Sociable et avenante, il considérait que j’aurai pu avoir ma place à poufsouffle même si ma hardiesse et un léger ego pouvait également suggérer une place chez les rouges et ors. Finalement, c’est mon ambition et un certain esprit retors qui déterminèrent la suite de mon avenir à Poudlard lorsque le choixpeau après de longues minutes de réflexion fini par pousser un tonitruant « Serpentard ».

Mes premières années à Poudlard se passèrent sans encombre ou presque malgré mes déboires en cours de potions. Mon oncle avait beau être professeur en cette matière et tenter de m’en inculquer les bases, je finissais toujours par faire exploser ou fondre mon chaudron. Une vraie malédiction. Enfin, j’étais bien plus douée pour étendre mon cercle social que pour écouter en cours. Au plus grand damne de mes condisciples Serpentards, mon entourage ne se limitait pas à notre maison. En fait, j’ai très vite sympathisé en cours avec des gens de toutes les maisons, si bien que je n’hésitais pas à papillonner de table en table lors des repas. Je n’avais aucun mal à m’entendre avec des gens de tous horizons. C’était une de mes grandes fiertés et, pour tout dire, j’étais souvent blessée quand quelqu’un ne m’appréciait pas. On ne peut pas plaire à tout le monde bien sûr, mais cela me faisait toujours un pincement au cœur. Certains pourront peut-être penser que c’était dû à des parents plus enclins à surveiller mes poumons et à m'empêcher de trop sortir dehors qu'à réellement s'intéresser à moi en tant qu'individu. Peut-être n’aurait-il pas tort mais encore aurait-il fallu qu'ils soient au courant. Mon besoin d’attention ne m’empêchait pourtant pas d’avoir des idées et des opinions arrêtées que je défendais bec et ongles contre tout adversaires. Encore une contradiction mais, c’était loin d’être la dernière.

Le vrai point noir de mes trois premières années de scolarité, c'était la présence de ma sœur. Je l'aimais bien sûr, c'était ma sœur. Longtemps gamine je l'avais admirée. Le sentiment était loin d'être réciproque. Pour elle je n'étais pas assez intelligente, pas assez respectueuse, pas assez 'sang-pur', pas assez tout en fait. Et j'avais appris bien jeune que je n'arriverais jamais à me plier à ses exigences. J'avais donc tout simplement arrêté. J'évitais donc au maximum les airs de pimbêche et les regards désapprobateurs de Madame la Préfète-en-chef sans pouvoir réussir à dissiper l'ombre de son nom.

C’est au cours de ma troisième année que le groupe Pegasus a commencé à se former. Bien sur nous n’avions pas vraiment de noms à l’époque. En fait, on s’était même trouvé un peu par hasard. Comme si le destin avait voulu nous mettre sur le chemin les uns des autres. J’y crois au destin vous savez. Même si je pense aussi qu’on peut le forcer. Mais j’ai l’intime conviction que si deux personnes doivent se rencontrer, elles trouveront leur chemin l’une vers l’autre peu importe les choix ou les obstacles. Ça a l’air un peu fleur bleue dit comme ça non ? Ouais. Surement. N’empêche que chacune de mes rencontres avec un des membres du groupe a été spéciale. Ça ne s’est pas fait tout de suite bien sur, nos rencontres se sont même étalées sur plusieurs années, mais toujours comme des évidences.

Et il y a des rencontres qui n’en sont pas. Des évidences je veux dire. Comme la première fois que j’ai rencontré Myron. Enfin je le connaissais vaguement de vue, le fléau de McGonagall. Mais, la première fois que nous avons réellement été en contact. Je m’en souviens comme si c’était hier. C’était aux Trois Balais à Pré-Au-Lard. A force de me rendre dans son établissement, Madame Rosmerta était devenue une amie. En apprenant que je chantais et que je commençais à monter un groupe, elle avait insisté pour que je fasse mes armes dans son établissement. "Comme ça si tu deviens célèbre, les Trois Balais le seront pas association". C'est comme ça que j'ai commencé à chanter là bas, parfois seule avec mon violon et parfois accompagnée d'autres Pegasus. Et puis il y a eu ce jour où il est apparu dans mon chant de vision, prêt à me voler la vedette. Ce qui devait être une prise de pouvoir c'est rapidement transformé en duo. Et franchement, ça avait été magique. Une vraie révélation. Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai su que la musique, ce serait toute ma vie. Au départ, le violon était un passe-temps que mes parents jugeaient noble et sans danger. Un instrument de sangs-purs parait-il. Comme si la musique n'était pas universelle. Le chant et bien... c'était une énième transgression. En fait, je n'étais pas sensée chanter. C'était même supposé être assez dangereux. Mais par Merlin j'aimais tellement ça et puis, mes parents n'avaient pas besoin de le savoir. Car j'allais en faire ma vie, ma voie. Je l'avais décidé à ce moment là. La splendeur de l’instant aurait pu continuer. J'avais suivi la tignasse du surprenant Gryffondor jusqu'à sa table. Il m'avait intrigué malgré moi et je voulais en savoir plus sur lui... jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche pour me contredire. Une remarque anodine sur nos groupes préférés et le ton était très vite monté jusqu’à ce qu’on finisse par réellement se disputer et que Madame Rosmerta nous fasse quitter les lieux. Et ça avait continué comme ça un bon moment. Des piques, des joutes verbales, des farces, des vengeances. Comme si sans pouvoir se supporter, on recherchait tout de même en permanence l’attention de l’autre. Jusqu’à ce fameux jour où tout s’est chamboulé.

Le scénario était classique. La plupart des élèves de Poudlard s’y était habitué. Myron et moi en pleine engueulade tonitruante en plein milieu d’un couloir de Poudlard. Je ne me rappelle même pas du prétexte de la dispute mais la suite, elle, est très certainement gravée dans ma mémoire. Je lançais une énième pique à Myron et sans trop savoir comment, je me retrouvais dans ses bras à l’embrasser furieusement. Et c'était comme si j'étais devenue une junkie découvrant sa drogue préférée. Il me serait à présent totalement impossible de me passer du goût de ses lèvres, de la chaleur de son corps et du soyeux de sa folle tignasse. Et pourtant, il restait cet insupportable casse pied à l'égo surdimensionné. Trop fier, trop têtu pour qu'on ne se dispute plus. Et donc, à partir de là, ma vie est devenue bien plus intéressante mais aussi bien plus compliquée.

La rumeur s'était répandue comme une traînée de poudre et en avait choqué plus d'un. Mais, les plus virulents avaient été mes comparses sangs-purs. Il n'y avait pour eux qu'une insulte pouvant rivaliser avec l'honnie "Sang-de-bourbe" c'était surement celle de "Traître à son sang". J'avais haussé les épaules en découvrant les inscriptions sur certains de mes livres de cours que j'avais laissé traîner dans la salle commune. J'avais haussé les yeux au ciel alors que cette insulte me suivait dans les couloirs. C'était Félix, le Préfet des Serpentards qui avait fini par y mettre fin, du moins en surface. S'ils continuaient à me dénigrer quand ils en avaient l'occasion, ce n'était plus systématique. Ce n'était peut être pas seulement l'intervention du fils Rosier. C'était peut être aussi le fait que personne ne savait sur quel pied danser avec le plus Improbable et Apocalyptique des couples de Poudlard. Etions nous ensemble? Pas vraiment? Je n'étais même pas sure de savoir le dire. Tout ce que je savais c'est que je le voulais autant qu'il m'exaspérait. Je ne savais jamais si je voulais me lancer dans une énième discussion qui se terminerait sans doute en dispute, aucun de nous ne lâchant le morceau, ou simplement rester près de lui à profiter de sa présence. Il y avait ses moments de parfaite euphorie ou je me disais qu'on pourrait conquérir le monde pour peu qu'on soit tous les deux et les moments plus sombres ou je ne voulais plus avoir affaire à lui. Pourtant, il était toujours là, à la périphérie. Même dans ces moments 'out' où le clan Serpentard se resserrait autour de moi, prêt à ramener en son sein la brebis égarée du troupeau, avec Felix à la tête de ces bergers. Toujours dans l'ombre, je sentais sa présence à Lui. Même furieuse, je le cherchais toujours du regard, l'air de rien. Mais je devais bien me rendre à l'évidence, il m'était aussi indispensable que l'air que je respirais. Il était la mélodie qui accompagnait les paroles de ma vie. Beaux chacun de leur côté, magnifiques une fois combinés.

La musique, mes amis et Myron. Oui. C'était ça les principales occupations de mes journées. On me retrouvait à chantonner partout tout le temps. Des bout de paroles que je griffonnais dans un carnet qui ne me lâchait jamais. Des bouts de partitions aussi. Des mots, des impressions. Les serments d'amitié éternelles. Ce carnet était un vrai capharnaüm d'émotions. Des paroles exaltées, engagées, mélancoliques... tout se mélangeait. Et parfois, au milieu de tout ça, un nom. Parce que oui, il inspirait une bonne partie de mes textes et de mes mélodies. Une dispute plus violente et me venait un solo de violon électrique. Une journée particulièrement douce et je pouvais composer l'intro d'une balade au violon classique. Et puis il y avait les subtiles vengeances qui continuaient, pour peu que le froid avec l'indiscipliné rouge et or persiste. Les petites jalousies aussi. Préparer un sortilège spécialement conçu pour lui rendre la vie impossible, tenter d'éviter les représailles. Découvrir le Chateau aussi.

Et les Cours dans tout ça? Et bien, j'avais poursuivi quatre matières après les BUSES. Aucune d'entre elles ne me demandait vraiment de travail. De toute façon, je n’avais que très peu (pas du tout?) révisé pour les BUSES et je comptais bien continuer sur ma lancée avec les ASPIC. Après avoir entendu toute mon enfance à quel point j'apprenais moins vite que ma sœur - ces remarques venaient d'elle - puis avoir assisté à l'apprentissage fulgurant de mon frère, j'étais parvenu à la conclusion que les livres, ce n'était pas pour moi. J'apprenais en autodidacte, par la pratique, en expérimentant. Mécaniquement, j'avais magistralement raté mes matières théoriques, l'astronomie mise à part (merci Papa). Je me souvenais également avoir fait exploser ma potion au visage de l'examinateur des BUSES. Il avait même du faire un passage à Sainte Mangouste. Cette mésaventure m'avait valu un sale quart d'heure dans le bureau de Rogue - comme si je l'avais fait exprès - et un Troll pour cette BUSE. J'avais quand même réussi à avoir d'excellentes notes en Sortilèges, Botanique et Astronomie. Ce n'était pas si mal non? Avec la Divination en plus, mon emploi du temps me laissait tout le temps dont j'avais besoin pour développer ma créativité et préparer l'avenir des Pegasus en cette dernière année. Mais, au fond, sans que je puisse me résoudre à l'admette à voix haute, la perspective de quitter bientôt Poudlard me terrorisait au plus haut point. Ce Château avait été mon cocon pendant des années. Ici rien ne semblait impossible. Qu'est ce que cela allait bien pouvoir donner dehors, lorsque l'étau des Selwyn se refermerait sur moi?


Dernière édition par Lyra Selwyn le Lun 14 Mai - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Marcelo Gomèz
Professeur de DCFM
avatar

Date d'inscription : 05/05/2018
Messages : 297
Points : 0
Crédits : Fayrell
Activités : Ranger ses chemises par ordre de couleur, enseigner à ses élèves comment se défendre contre les forces du mal et se faire du soucis pour son frère.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t44-marcello-oo-caminante-no-hay-camino
MessageSujet: Re: Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income   Dim 13 Mai - 20:44

Et c'est validé!
Welcome aboard
Qu'ajouter sinon que c'est parfait, comme toujours ?  coeur Ta plume m'embarque à chaque fois, tout comme tes personnages, et j'ai hâte de voir ce que Lyra va donner en jeu ! Amuse toi bien avec ce petit bout de femme qui nous réserve bien des surprises à mon avis :p
Congratulations


Bienvenue à toi sur Alarte Ascendere.

Félicitations, tu as terminé l’étape la plus contraignante de ta vie sur le forum, la fiche de présentation. Il ne te reste plus qu’à aller découvrir Poudlard et le monde sorcier. Si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à aller lire le règlement, le contexte et les annexes pour profiter sans encombres de ton expérience de jeu.

Place maintenant aux divers formulaires que tu devras remplir et poster à la suite de ce message afin que nous puissions mettre à jour les registres.
Code:

[u]Avatar[/u]
[code]<biz>Avatar (si féminin)</biz> ¤ pseudo
<wiz>Avatar (si masculin)</wiz> ¤ pseudo[/code]

[u]DC (si concerné)[/u]
[code]<wiz>Compte Masculin</wiz> ¤ <biz>Compte féminin</biz> etc… [/code]

[u]Année : XXXème année[/u]
[code]<biz>pseudo</biz> <wiz>( Poste éventuel : préfet - quidditch )</wiz>[/code]

[u]Pour les adultes - Métier[/u]
[code]Métier : pseudo[/code]

[u]Pour les sangs purs[/u]
[code]Gen01 : Prénom Nom & Prénom Nom née Nom

Gen02 : Prénom Nom & Prénom Nom née Nom
Gen03 : Prénom Nom (Votre année de naissance)
Générations à adapter selon le besoin[/code]

[u]Patronus[/u]
[code]<biz>Patronus</biz> : pseudo[/code]

[u]Baguette[/u]
[code]Pseudo : Bois, taille, coeur[/code]

_________________

Marcelo Gomèz Yo adivino el parpadeo de las luces que a lo lejos, van marcando mi retorno.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiger Lily | Life is about making an impact, not an income
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FILTH IS MY LIFE RECx - shit fi tape label
» Sporting life Blues
» Lily Laskine, harpe
» Joy Of Life (Post Punk - Angleterre)
» Japan Impact 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alarte Ascendare :: Registre des Sorciers :: Recensement des Sorciers :: Lumos !-
Sauter vers: