Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit

Aller en bas 
AuteurMessage

Josephine Gray
6ème année
avatar

Date d'inscription : 06/05/2018
Messages : 264
Points : 159
Crédits : wcstedrose (ava), ASTRA (sign)
Activités : le quidditch, traîner avec sa bande, et puis c'est tout.

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■□□□
Empathie■■□□□□
Savoir■□□□□□
Ruse ■■■□□□
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t47-josephine-o-plus-rien-ne-s-oppose-a-la-nuit#62
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t68-josephine-someone-in-
MessageSujet: Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit    Sam 12 Mai - 19:26

Josephine Eugenia Gray
Il faut faire les petites choses comme si elles étaient grandes
  • Connaissance ■□□□□□
  • Empathie ■■□□□□
  • Courage ■■■□□□
  • Ruse ■■■□□□
Infos principales
» Nom: Gray, une famille d'aristocrates écossais dont elle est descendante. » Prénom: Josephine, mais elle aime se faire appeler Jo. » Date de naissance et âge: 14 mai 1970. » Situation: Célibataire, elle n'a encore jamais concrétisé avec qui que ce soit. » Orientation: inconnue pour l'heure. » Maison: Gryffondor.
Infos magiques
» Statut de sang: sang mêlé. » Réputation: connue pour avoir fait perdre pas mal de point à Gryffondor à cause de ses escapades nocturnes ou son goût un peu trop prononcé pour la forêt interdite, tout le monde sait qu'elle est toujours fourrée avec son éternel bande de garçons, elle est aussi réputée pour ses dons sur un balai. » Baguette: cyprès, plume de phénix, 31,75 cm, rigide. » Patronus: un husky. » Epouvantard: quatre murs épais se dressent autour d'elle et l'emprisonne. » Amortentia: la forêt après la pluie, le linge propre et le bois de son Nimbus 1500. » Miroir du Ridèd: elle se voit sur un balai en train de voyager à travers le monde entier.

Votre opinion sur les Caves Maudites/la situation du monde magique des caves maudites, rien que le nom l'excite... Cela donne beaucoup d'idées à Jo, mais des idées pas très légales. Est-ce qu'on continue à en parler ? Parce que plus on en parle, plus Jo commence à faire sauter des entières parties du règlement intérieur de sa cervelle. Interdit de forcer les portes fermées vous dites ? Jamais entendu parler de ça !

Bulletin scolaire
» Nombre de BUSES validés: Nombre de BUSES validés : 6/9
Métamorphose (E)
Sortilège (E)
Potions (O)
Histoire de la magie (D)
Défense contre les forces du mal (O)
Astronomie (P)
Botanique (A)
Soins aux créatures magique (E)
Divination (P)
» Cours poursuivis en 6ème année: Métamorphose, Sortilège, Potions, Défense contre les forces du mal, Botanique et Soins aux créatures magique  
Natalia Dyer
16 ans
Célibataire
statut de sang
6ème année
Gryffondor
Personnalité
» Qualités intrépide, curieuse, rusée, intègre, directe, persévérante, sincère, soigneuse, rêveuse, loyale, sociable. » Défauts: nerveuse, bornée, rebelle, râleuse, suffisante, susceptible, secrète, casse-cou, moqueuse, distraite, misogyne. » Point fort: douée et agile sur un balai, Josephine a développé dès sa première année beaucoup de facilités pour l'art du vol. Elle est d'ailleurs l'heureuse propriétaire d'un Nimbus 1500.» Principale faiblesse: le manque de concentration. Tandis que son père est un véritable intellectuel, Josephine n'est pas capable de rester plus de cinq minutes devant un grimoire. C'est une fille de l'action, qui a la bougeote, et pour elle passivité se conjugue avec ennui. Son manque d'attention est un véritable handicape dans certaines matières, d'ailleurs jusqu'à ses BUSE, Jo ne pouvait pas s'empêcher de râler et de bavarder dans tous les sens à chaque cours d'histoire de la magie.
Derrière l'écran
» Pseudo: Lu. » Âge: 21 ans. » Comment as-tu trouvé AA ? lui et ses admins se sont imposés à moi. » DC: pas pour le moment. » mot de la fin: pouet moh .

_________________



    looking for danger — Courage is not the absence of fear, but rather the judgement that something else is more important than fear.




Dernière édition par Josephine Gray le Dim 13 Mai - 23:16, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas

Josephine Gray
6ème année
avatar

Date d'inscription : 06/05/2018
Messages : 264
Points : 159
Crédits : wcstedrose (ava), ASTRA (sign)
Activités : le quidditch, traîner avec sa bande, et puis c'est tout.

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■□□□
Empathie■■□□□□
Savoir■□□□□□
Ruse ■■■□□□
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t47-josephine-o-plus-rien-ne-s-oppose-a-la-nuit#62
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t68-josephine-someone-in-
MessageSujet: Re: Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit    Sam 12 Mai - 19:26

D'un château à un autre
We can be heroes just for one day
Une chose que l’on sait peu à propos de Josephine, celle-ci n’aimant pas s’étaler sur ses origines familiales, c’est que chez les Gray, on est élevés comme vrais petits seigneurs. Tout droit venue du Nord de l’Ecosse, elle a vécu toute son enfance dans un petit château entouré de verdure, à deux pas des côtes de la mer du Nord.  Sa mère, Victoria Gray, est une moldue descendante d’une famille d’aristocrates, les Gray. A son mariage avec le père de Josephine, ce dernier n’étant qu’un roturier aux yeux de tous ces moldus, il se décida qu’elle garderait son nom de jeune fille et que leurs enfants en hériteraient.
Personne ne se doutait alors que la famille d’Eugene n’était finalement pas si commune que cela, pas même Victoria. D’ailleurs, elle mit beaucoup de temps à se remettre de la nouvelle lorsqu’elle sut qu’Eugene était un sorcier. Aujourd’hui, même si la moldue a réussi à accepter la véritable identité de son mari, elle garde encore de la rancune contre lui, ce qui anime bien souvent leurs disputes.

Eugene était un sorcier de sang-mêlé, fils de Theodore Rosier, un sang-pur, et d’Augusta Pierce, une née moldue. Une union qui avait fait jaser beaucoup de sorciers à l’époque, et qui avait fortement déplu au clan familial. Theodore avait été alors jugé de « traitre à son sang » par la communauté sang-pur et cette réputation suivi Eugene jusqu’à Poudlard. Le harcèlement et le lynchage qu’il vécut là-bas dégouta profondément le sorcier du monde magique. Ainsi, lorsqu’il quitta Poudlard, il se débrouilla pour entrer dans une Université moldue et suivre des cours de sociologie, c’est là-bas qu’il fit la rencontre de Victoria. Eugene se prit de passion pour le monde moldu et décida de tirer un trait sur la magie. Aujourd’hui, cet homme toujours enfermé dans son bureau, la tête plongée dans les livres, est devenu un intellectuel assez réputé dans le monde magique pour ses ouvrages très précis sur les moldus. Il ne garde que très peu de relations avec d’autres sorciers, mais il arrive que de temps à autre certains d’entre eux viennent lui rendre visite au château pour goûter à la vie moldue.

Pas n’importe quelle vie moldue d’ailleurs. Les petits Gray avaient été élevées dans les vraies traditions britanniques de l’aristocratie. Ils sont quatre : Arthus né en 1966, Josephine en 1970, Theo né en 1972 et un an plus tard, Prudence née en 1973.
Après-midis à la chasse, courses de chevaux, galas… Leur mère, qui a toujours eu beaucoup de mal à accepter d’avoir donné naissance à des sorciers et s’était donc mise en tête de les élever comme de véritables petits moldus. Pendant les dix premières années de leur vie, ils ont eu des précepteurs qui leur enseignaient tout ce qu’il y avait à savoir sur le monde non-magique. Josephine avait des cours de français, de littérature, d’histoire-géographie et de mathématique (son pire cauchemar), on lui donnait également des cours de bienséance pour être une véritable petite Lady, ainsi que des cours de dessin, de piano et d’équitation. Un emploi du temps chargé qui n’enchantait guère Josephine, elle qui préférait passer ses journées à explorer les environs : se balader dans la forêt et sur la côte, partir à la recherche de nouvelles cachettes, grimper aux arbres et gravir des collines… De la fratrie, Josephine était celle qui avait le plus besoin de se défouler. Cette vie de château et ces traditions ne lui convenaient pas, elle était toujours prête à faire des bêtises ou à fuir l’intérieur trop luxueux de ce château pour partir en exploration.

Les temps ne s’y prêtaient pourtant pas. Quelques années avant que son frère aîné ne fasse sa première rentrée à Poudlard, Eugene commença à être de plus en plus préoccupé par la situation du monde magique. Il avait regardé la guerre s’installer, de loin, sans se sentir concerné directement. Mais plus il en apprenait sur les victimes des Mangemorts et plus il se rendait compte que ses enfants et lui-même étaient des cibles en tant que descendants d’un traitre à son sang. Ainsi, l’homme commença à devenir parano : il ne quittait plus sa baguette magique, ce qui était très inhabituel venant de lui. Ses enfants, qui vivaient dans l’ignorance totale du monde magique, n’avait aucune idée de ce qu’il se tramait pourtant si loin mais si proche d’eux.

Le choc pour eux, ce fut quand leur père décida de ne plus les laisser sortir du château, seul lieu protégé contre les transplaneurs indésirables. Josephine, qui s’épanouissait uniquement dehors, vécut cet enfermement comme une torture. Son quotidien au château n’était alors motivé que par deux choses. La première était les lettres d’Arthus tout droit venue de Poudlard par hibou, depuis qu’il avait fait sa rentrée il prenait le temps chaque semaine de décrire son expérience du monde magique à sa sœur, qui dévorait chacun de ses récits avec émerveillements et envie. La seconde, c’était l’élaboration de stratagèmes pour s’évader du château.
C’était la période où Josephine prenait de plus en plus conscience de son identité de sorcière, grâce notamment aux lettres de son frère. Déjà elle rêvait d’enfourcher un balai et de s’en voler par la fenêtre, elle était sûre que de là-haut, le château aurait l’air si ridicule, si minuscule. Josephine ne vivait que dans un seul espoir : faire sa rentrée à Poudlard.

Pendant longtemps elle prit la crainte de son père pour de la pure paranoïa complètement irrationnelle. Alors ses escapades hors de la maison se répétaient, parfois ses parents s’en apercevaient et redoublaient de surveillance, mais bien souvent elle réussissait à s’échapper ni vue ni connue, emmenant avec elle sa chienne Husky, Molaire, qu’on lui avait offert dans le but de lui remonter le moral.
Ce jour-là, elles étaient parties se promener toutes les deux avec objectif de rejoindre les côtes. Il faisait beau, on était en plein de mois de juillet, bien que le froid écossais ne permettait pas de sortir sans une veste. Sans crier gare le ciel avait soudainement changé, laissant place à de sombres nuages tandis qu’une drôle d’atmosphère s’installait. Josephine qui n’avait quasiment jamais rien vu de magique pris ça pour de l’orage et décida de rebrousser le chemin. Molaire, quant à elle, avait pris une drôle d’attitude, elle n’arrêtait pas de grogner en regardant vers les buissons. Elles traversèrent la forêt qui avoisinait le domaine des Gray. Elle entendu des bruits de pas entre les arbres, mais elle prit cela pour un cerf, tandis que Molaire devenait de plus en plus bizarre. C’est alors qu’il surgit de nulle part, un grand homme très inquiétant, une baguette pointée sur Josephine.  
Un sorcier. Dans sa petite vie, elle n’avait pas eu l’occasion d’en voir souvent. Mais celui-ci semblait n’avait pas l’air gentil, et elle commença à comprendre que son père n’était peut-être pas si fou que cela finalement… Alors qu’il s’approchait d’elle avec son air menaçant, la chienne s’était jetée dessus pour lui mordre la jambe. Sa réaction avait été rapide et directe : « Avada kedavra ! » Un jet lumineux de couleur verte était sorti de la baguette et percuta le husky, celle-ci tomba à terre, sans vie. La seconde qui suivit, alors que Josephine ne réalisait pas tout à fait ce qui venait de se produire, un autre homme surgit d’entre les arbres. Mais cette fois-ci il s’agissait de son père. Eugene Rosier avait surpris sa gamine quitter le château, une heure plus tôt et avait décidé de la suivre à distance, ce n’était pas la première fois qu’il le faisait mais il préférait lui laisser croire qu’elle n’était pas surveillée quand elle faisait ses escapades.
Il se livra en duel avec le Mangemort, lui qui n’avait pas pratiqué la magie à ce niveau depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. On ne sait pas comment il réussit, la magie de l’amour d’un père pour sa fille sans doute, mais il put étourdir son adversaire assez de temps pour attraper le bas de sa fille et transplaner jusqu’à l’entrée de leur demeure. Eugene semblait s’être entraîné à cette éventualité pendant des mois : il dirigea un à un les membres de sa famille pour qu’ils vérifient si chaque fenêtre et chaque porte étaient bien fermées. Quand il fut sûr qu’ils étaient bien barricadés, il fit envoyer un hibou de toute urgence à destination du Ministère de la magie et alla s’enfermer avec toute sa famille dans les caves.
Ils restèrent là pendant des heures, Josephine dans un coin de la petite pièce sombre, observant passer les rats tandis que l’image du corps sans vie de sa chienne ne quittait plus ses pensées. Le Mangemort ne réapparu jamais. Un petit groupe d’Auror surveilla quelque temps les alentours pour s’assurer qu’il ne décide pas de retenter le coup. C’est eux qui ramenèrent au château le corps de Molaire, à la demande de Josephine qui voulait qu’on enterre dignement sa chienne. Si aujourd’hui elle ne parle jamais de cet épisode de son enfance, mesurant que la perte d’une chienne ne valait pas celle d’un parent, c’est une image qui la hante telle une blessure encore ouverte.

Le tant attendu jour arriva l’année qui suivit l’incident. En mai 1981, Josephine reçut sa lettre d’admission à Poudlard à l’occasion de son onzième anniversaire. Les mois qui la séparait de la rentrée furent vécus comme un véritable supplice par la jeune sorcière, qui faisait également vivre un enfer à sa famille. Alternant entre euphorie et impatience certains jour, et mauvaise humeur mais toujours autant d’impatience les autres. Mais enfin le fameux jour arriva…

La voici sur le quai 93/4 qui l’avait rendue si envieuse la première fois qu’elle avait accompagné son frère. Elle quitta ses parents sans regrets, presque en vitesse, oubliant même d’embrasser son petit frère et sa petite sœur. Peut-être que si Molaire les avait accompagnés, elle aurait eu un peu plus de mal à s’arracher de sa famille…

« Mmh… Gray ? Ce nom me dit quelque chose… Ah ! Oui, je me souviens maintenant. Ton frère, Arthus… Un Serdaigle, comme votre père… Peut-être que cette maison te conviendrait aussi. Je vois de l’intelligence, mais il semble que le sérieux ne soit pas ta qualité première… Non… Pas Serdaigle… Oh, mais je vois beaucoup d’agitation là-dessous, mmh… Tu aimes l’aventure et tu es courageuse… Il n’y a pas de doute… GRYFFONDOR ! »


A Poudlard, Josephine était devenue Jo. Pour la première fois de sa vie, elle avait des amis de son âge, elle traînait avec des garçons et on ne la traitait plus comme une bizarrerie parce qu’elle était trop vive ou trop casse-cou. Sa vraie nature semblait se révéler, sans barrière, sans quatre murs pour la protéger du monde extérieur. Elle n’était plus Josephine la petite écossaise venue d’une famille d’aristos moldues, tirée à quatre épingles, à qui on apprenait ordre et discipline dans le but d’en faire une véritable Lady. Elle était maintenant une Gryffondor.
Ce nouveau château l’émerveillait un peu plus chaque jour. Bien sûr, il y avait des règles ici aussi, beaucoup moins souples qu’à la maison d’ailleurs. Mais Jo avait toujours été fin stratège pour trouver les bonnes failles et arranger les choses à sa sauce. Sans règlement à enfreindre tout serait beaucoup moins excitant ! Josephine était d’ailleurs connue des professeurs pour ses escapades nocturnes, sa folle passion pour la forêt interdite et sa mauvaise habitude à se volatiliser en pleine journée de cours pour aller voler sur son balai.
Car la grande découverte de Josephine à Poudlard et son véritable grand amour c’était voler. Dès la première année elle avait développé un talent inné qui avait fait d’elle la star des cours du Professeur Bibine. Très vite, elle avait consacré chacun de ses temps libres à s’exercer sur le dos d’un balai volant ou à assister à chaque match de Quidditch pour étudier la stratégie, et surtout admirer les pirouettes des joueurs. Ce qu’elle aimait le plus dans le vol c’était faire des figures compliquées, si bien qu’elle s’était même rêvée acrobate sur balai jusqu’à sa quatrième année, sans trop savoir si cela existait réellement.

L’autre grande joie de Jo à Poudlard, c’était la petite bande de potes dont elle s’était entourée. Des Gryffondor de sa promotion, trois garçons. Avant cela, elle n’avait jamais eu réellement d’amis à part ses frères et sa sœur, ou pire, ses cousins moldus complètement ennuyeux. En fait à part Molaire, il lui semblait qu’elle n’avait jamais connu l’amitié. Alors ses potes, c’était une grande première pour elle, elle n’avait jamais rien connu de plus intense et précieux. Ils lui donnaient l’impression d’être invincible.
Josephine aime se donner des airs de rebelles au côté de sa bande de gars. Elle est du genre à avoir des a prioris sur tout le monde et à catégoriser minutieusement les autres élèves. Notamment ceux de Serpentard, la maison ennemie de Gryffondor, les sang-purs, qui lui rappellent le douloureux souvenir de la mort de Molaire, ou encore les filles. Car Josephine ne trouve pas satisfaction parmi la gente féminine chez qui elle n’est d’ailleurs pas vraiment populaire. Certaines envient sa facilité à se lier avec des garçons et à dépasser les limites pourtant bien établies entre les genres. Elle a beau être une fille, Jo a le sentiment d’être considérée en tant qu’égal par ses amis, comme s’ils ne voient même pas la différence entre elle et eux, à part qu’elle ne dort pas dans le même dortoir. Les filles quant à elles ont l’air beaucoup moins rigolotes et beaucoup plus embêtantes, à part dans de très rares cas, Jo a donc pris l’habitude de mépriser ses camarades filles, surtout celles trop commères ou trop dédaigneuses.
Derrière ces attitudes désinvoltes, Jo ne peut pas berner totalement son monde : on ne peut pas oublier dix ans d’éducation de petit seigneur. Toujours très soignée, Joséphine étonne par son langage parfois trop soutenu ou sa façon de se tenir très droite, c’est d’ailleurs souvent un sujet de moquerie pour les quelques-uns qui aimeraient froisser la sorcière.

C’est durant les vacances de Noël de 5ème année que Josephine fit la connaissance d’un Auror ami de son père qui était venu passer quelque jour chez les Gray. Il avait fait partie de ceux qui étaient venus le fameux jour. Lors des diners, il racontait son quotidien d’Auror et Josephine buvait ses paroles, les yeux grands ouverts d’admiration devant chacun de ses exploits. L’adrénaline, l’aventure, la stratégie… Le métier d’Auror regroupait tout ce qui fascinait la sorcière depuis son enfance. Alors, elle repartit ce Noël avec une légère idée derrière la tête. On dit qu’elle a passé le reste de l’année à bosser les cours de potions comme jamais.

La 6ème année s’annonçait donc intense pour la petite sorcière aux grandes ambitions. Josephine se fait d’ailleurs bizarrement de plus en plus sage, comme si la demoiselle s’était pris un grand coup de grimoire sur la tête et qu’elle s’était mise à devenir sérieuse. Ce début d’année est marqué par l’attitude étrange de Jo, plus distraite et plus renfermée qu’à l’habitude, elle déserte même quelque fois les réunions avec sa bande de potes sans qu’ils ne comprennent ce qu’elle a derrière la tête. Les hypothèses vont de bon train.

_________________



    looking for danger — Courage is not the absence of fear, but rather the judgement that something else is more important than fear.




Dernière édition par Josephine Gray le Lun 14 Mai - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Marcelo Gomèz
Professeur de DCFM
avatar

Date d'inscription : 05/05/2018
Messages : 297
Points : 0
Crédits : Fayrell
Activités : Ranger ses chemises par ordre de couleur, enseigner à ses élèves comment se défendre contre les forces du mal et se faire du soucis pour son frère.
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t44-marcello-oo-caminante-no-hay-camino
MessageSujet: Re: Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit    Dim 13 Mai - 23:49

Et c'est validé!
Welcome aboard
Mais quel bonheur de te lire !! tears Je suis complétement sous le charme de Jo, de son caractère, de son histoire, elle est juste fabuleuse cette petite et je l'aime déjà gros comme ça coeur Hâte de suivre ses aventures et de continuer à dévorer tes prochains RP mgnomgnomgnom
Congratulations


Bienvenue à toi sur Alarte Ascendere.

Félicitations, tu as terminé l’étape la plus contraignante de ta vie sur le forum, la fiche de présentation. Il ne te reste plus qu’à aller découvrir Poudlard et le monde sorcier. Si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à aller lire le règlement, le contexte et les annexes pour profiter sans encombres de ton expérience de jeu.

Place maintenant aux divers formulaires que tu devras remplir et poster à la suite de ce message afin que nous puissions mettre à jour les registres.
Code:

[u]Avatar[/u]
[code]<biz>Avatar (si féminin)</biz> ¤ pseudo
<wiz>Avatar (si masculin)</wiz> ¤ pseudo[/code]

[u]DC (si concerné)[/u]
[code]<wiz>Compte Masculin</wiz> ¤ <biz>Compte féminin</biz> etc… [/code]

[u]Année : XXXème année[/u]
[code]<biz>pseudo</biz> <wiz>( Poste éventuel : préfet - quidditch )</wiz>[/code]

[u]Pour les adultes - Métier[/u]
[code]Métier : pseudo[/code]

[u]Pour les sangs purs[/u]
[code]Gen01 : Prénom Nom & Prénom Nom née Nom

Gen02 : Prénom Nom & Prénom Nom née Nom
Gen03 : Prénom Nom (Votre année de naissance)
Générations à adapter selon le besoin[/code]

[u]Patronus[/u]
[code]<biz>Patronus</biz> : pseudo[/code]

[u]Baguette[/u]
[code]Pseudo : Bois, taille, coeur[/code]

_________________

Marcelo Gomèz Yo adivino el parpadeo de las luces que a lo lejos, van marcando mi retorno.
Revenir en haut Aller en bas

Josephine Gray
6ème année
avatar

Date d'inscription : 06/05/2018
Messages : 264
Points : 159
Crédits : wcstedrose (ava), ASTRA (sign)
Activités : le quidditch, traîner avec sa bande, et puis c'est tout.

Feuille de personnage
Capacités:
CapacitésPoints
Courage■■■□□□
Empathie■■□□□□
Savoir■□□□□□
Ruse ■■■□□□
Voir le profil de l'utilisateur
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t47-josephine-o-plus-rien-ne-s-oppose-a-la-nuit#62
http://alarte-ascendare.forumactif.com/t68-josephine-someone-in-
MessageSujet: Re: Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit    Mar 15 Mai - 19:50

Oww t'es trop chou mon Marco heart

Avatar
Code:
<biz>Natalia Dyer</biz> ¤ Josephine Gray

Année : 6ème année
Code:
<biz>Josephine Gray</biz> <wiz>(Poursuiveuse)</wiz>

Patronus
Code:
<biz>Husky</biz> : Josephine Gray

Baguette
Code:
Josephine Gray : Cyprès, 31,75 cm, plume de phénix

Merci in love

_________________



    looking for danger — Courage is not the absence of fear, but rather the judgement that something else is more important than fear.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit    

Revenir en haut Aller en bas
 
Josephine • Plus rien ne s'oppose à la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dans le genre truc qui sert a rien : quels sont vos livres preferés ?
» Les petits rien qui font du bien à la vie.
» Je ne peux rien pour lui
» La Mine de Rien - La Tête allant vers
» [Le MELODiST] ON INVENTE RIEN (Sampleur & Sombres Poches)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alarte Ascendare :: Registre des Sorciers :: Recensement des Sorciers :: Lumos !-
Sauter vers: